De la candeur (en fait hypocrisie) comme un des beaux arts de la politicardie

Publié le 25 Février 2015

A partir de la presse

de

ce jour

De la candeur (en fait hypocrisie) comme un des beaux arts de la politicardie

 

La Conspiration des Dalton de Bercy 

Le titre du Monde de ce 25 février dramatise pour dire en quelque sorte  : "Crapules de commissaires européens, que deux ans ? Non mais, z'avez vu l'agenda ? Z'êtes pas un peu frapadingues ? "

 

Vous rendez-vous compte, c'est même écrit, dans le monde, imaginnez : 

"La France n'aura que deux ans pour ramener son déficit sous 3 % du PIB"

 

"Mosco salaud Sapin aura ta peau !"
 

C'est que la question qui taraude le microcosme ce n'est pas tant la réduction, il sont pour ! C'est le moment choisi qui chagrine : nous serons au plus fort d'une année électorale quand ces mesures devront être prises. Vous ne vous rendez pas compte!

Ah bon pourquoi elle risquent d'être impopulaires les mesures ? 

C'est que d'après la Mosconnexion bruxelloise, faut faire 4milliards d'éconocroques supplémentaires.

Stop!! Arret sur image...

et petit rappel : 

A combien se monte la garantie de l'état français sur le contrat des rafales et la périssoire égyptienne ? 5.8 milliards ?

A combien se montent les coups de rabot supplémentaires sur le budget de la sécu pour 2015 ? 2 miliards vous dites ?

Donc les 4 milliards de Mosco et les 2 de Sapin de volés à la République font à peine plus que les 5.8 que l'Etat français garde sous le coude pour Dassault et compères?  

Si vous percutez cela et c'est évident qu'il n' y a pas besoin de vous faire un dessin, vous avez compris trois choses : ce qu'est le capitalisme, la nature de classe de l'Etat et à quoi sert le parti socialiste.

Mais revenons à la question première : 

Ce qui choque le Monde c'est que le gouvernement va être obligé de prendre "les mesures nécessaires puisqu'imposées" avec les seuls outils à sa disposition : le treuil à serrer la ceinture, la machine à tirer sur les lacets des corsets (les notres, pas les leurs) cela en période électorale.

Démonstration que leur seule solution c'est de saigner le travail pour gaver le capital (les fameux déficits étant créés à coup d'injection d'argent public pour soutenir la croissance des profits concomittante à celle de la misère.

CQFD

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #déficit, #economie, #social, #pillage

Repost0
Commenter cet article