CGT : Et maintenant ?

Publié le 4 Février 2015

C'est quand

qu'on fait quoi ?

Babord toute

Babord toute

Un panache de fumée blanche est donc sorti de la VMC de la tour confédérale. Avec un peu de chance la CGT et ses 120 ans va en avoir fini avec ses vapeurs.

Avec un peu de chance et surtout beaucoup de travail devant nous.

Reste, quand même, pas une paille, la question des orientations et celle du congrès.

Si Canaille le Rouge ne sortira pas son trébuchet à peser l'accumulation des onces ou grammes de conscience de classe des nouveaux dirigeants, surtout si le produit lui est amené conditionné dans des feuilles arrachées de cette presse qui n'aime la CGT que quand elle tousse en souhaitant la voir crever, le départ de quelques bernicles ventousées dans les étages va dans le bon sens.

L'occasion se présente en attendant de refaire le carénage du navire à l'occasion du congrès , de gratter les tarets (pas que sur les hélices) et de s'organiser pour le passer à l'antifouling. 120 ans mérite bien cela.

Que le nouveau secrétaire général de la CGT, rappelant le caractère de classe et de masse de la CGT ait été en délicatesse avec le P"c"F dans le même moment et pour les mêmes raisons que La Canaille ne le rend pas antipathique au préalable.

Mais ce n'est pas le tout d'avoir une direction confortablement élue encore faut-il savoir vers quoi elle propose d'aller.

Ce n'est pas la boussole l'important, mais le cap. C'est le marin qui trace la route pour l'atteindre. Le compas ne sert que pour vérifier que le cap est tenu.

Canaille le rouge ne va pas dire noir le 04 février après avoir dit blanc le 25 janvier. Canaille-le-rouge.CGT-j-8-avant-le-CCN.

Inquiétude, quand même, si l'équipage CCN semble avoir entendu le message, ceux du carré des officiers-mariniers "CECFD" qui faisaient la manoeuvre antérieure sont toujours là. Seront-ils prêts à assumer le nouveau cap qui doit être tracé ?

C'est aussi cela qui rend urgent un congrès de la CGT. Le retarder serait la pire des choses puisque cela enverrait aux syndiqués (qui dans les discussions disent le contraire) le message que l'orientation (le cap) ne serait pas en cause. Or, c'est le fond.

Cela voudrait dire alors que le séisme dénoncé n'aurait produit qu'une révolution de Palais.

Déjà, on voit poindre sur la toile, soutane bien repassée ou surplis en bataille, tous les moines soldats qui soutenaient l'Ancien Régime disant pis que pendre de "l'avant", se resserrer comme curie romaine autour du "maintenant".

Les dogmatiques, cela ose tout, c'est à cela qu'on les reconnaît embusqués permanents derrière les colonnes du temple.

Si la nouvelle direction de la CGT veut dire aux syndiqués que le message est bien passé, elle doit annoncer comment elle compte leur permettre de décider.

Nous sommes en société capitaliste, et comme nous le répètent  ses chantres sur toutes les ondes, pages et canaux, c'est celui qui paie qui décide donc ...à celles et ceux qui cotisent de décider.

La CGT appartient à ses syndiqués. Si d'aucuns veulent intervenir statutairement dans ce débat, qu'ils commencent déjà par remplir un bulletin d'adhésion et de régler leur cotisation. C'est le seul ticket d'entrée valide.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #cgt, #orientation, #syndicalisme, #lutte de classe

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 06/02/2015 07:51

Je suis toujours un peu inquiet ... en France en particulier , quand j'entends un homme politique de gôôôche , ou un dirigeant syndicaliste encore de gôôôche , nous annoncer vouloir diminuer le temps de travail et augmenter les salaires ... et jamais par exemple proposer un moratoire sur les hausses du coût de la vie et des charges , voire une diminution sérieuse de cet ensemble qui grève et ampute gravement le train de vie des "petits" que nous sommes .
Hausse de salaires pour ceux (de plus en plus ) qui survivent tant bien que mal avec des salaires très en dessous du SMIC , je comprendrais mieux !
Diminution du temps de travail et hausse des salaires pour les autres , c'est effectivement très PORTEUR pour bien s'asseoir sur un siège de "dirigeant" , mais c'est surtout très racoleur et très démagogique !
Quand nous sommes passés aux 35 heures/semaines , quel en a été le résultat au final sur le plan national toutes corporations de métiers confondues ?
Cela a effectivement créé de nouveaux emplois dans certaines corporations (emplois surtout précaires et principalement dans les grandes structures) ; ... mais dans les PME (y compris artisanales et commerçantes) , celles qui auparavant généraient 80% des emplois en France et qui ne génèrent plus que 65 ou 70% des emplois à l'heure actuelle , l'embellie de ces 35 heures/hebdo fut de courte durée , autant pour les petits patrons déjà sur une corde raide que pour les EMPLOYES(EES).
L'hécatombe des cessations d'activité et des dépôts de bilan parmi ces PME ne fut jamais comptabilisée , voire volontairement occultée car génératrice cette fois-ci et en parallèle ...d'une flambée de CHOMEURS (SES).
Restait pour ces derniers-ci les carrières militaires en tant qu'engagé(es) , car l'armée en France est toujours demandeuse malgré les discours politiques affirmant le contraire .
Pour en revenir à notre sujet , diminution du temps de travail et augmentation des salaires , dans le contexte actuel , c'est en parallèle , inciter les grandes entreprises à délocaliser à l'Etranger pour permettre aux actionnaires de continuer à faire du fric .
Ce n'est pas les lois françaises qui empêcheront les grandes entreprises à délocaliser et donc à mettre des employés(es) français sur la touche du chômage . Tout le monde sait très bien que toutes les lois françaises sont contournables par d'autres lois , et de ce point de vue , il ne faut pas SOUS-ESTIMER L'ADVERSAIRE qui a les moyens financiers que nous n'avons pas ! Donc délocalisation = chômeurs supplémentaires !
Quant à cette hausse des salaires , elle ne reste qu'un mirage très éphémère , car dans les 6 mois qui suivent , elle sera LARGEMENT ABSORBEE par les hausses diverses de nos produits et de nos charges de consommation quotidiens .
Philippe Martinez , je ne connais pas et ne veux pas le connaître car je n'appartiens pas à la CGT même si je défends la base , pas plus que je ne veux connaître son successeur , probablement DEJA ELU par le Système et EN ATTENTE derrière le rideau de la scène politique européenne ... au cas où trop de "nuages noirs" s'accumuleraient au-dessus de la tête de Philippe Martinez .
D'où mon expression pour l'ensemble de la CGT : se faire passer UN BEAU SAPIN DE NOEL !

dom 05/02/2015 16:00

Je te rejoins ma Canaille. Il y a des questions de fond, revendicatives, politiques au sens noble du terme. Il me semble que les déclarations et initiatives de Philippe Martinez donne le ton et le bon cap : A babord toutes et hissons les voiles, armons les canons...
Il y a des questions de formes dont tu pointes quelques dangers. Je vois également monter au créneau les gardiens du temple pour surtout ne rien changer du fonctionnement de la CGT en particulier la démocratie interne (le système de cooptation interne, une aspiration de ceux qui sont dans la ligne vers le haut alors même que personne n'est capable en bas de finiri ce qu'est la ligne...)
Nous sommes aujourd'hui dans un monde fait de diversité. Nous n'avons pas à construire de l'uniforme mais du commun, du collectif...

jean-marie Défossé 05/02/2015 06:08

Seule la CGT n'avait pas encore été honorée par le système ...d'un "BEAU SAPIN DE NOEL".
C'est chose faite maintenant !
Excuse-moi la Canaille vis à vis de tes propres convictions , opposées ou identiques aux miennes , mais cela me démangeait .
Quant à une éventuelle adhésion à la CGT pour donner son avis sur celle-ci , désolé mais cela ne fait pas partie de mes projets d'avenir et je ne remplirai donc pas de bulletin d'adhésion ; pas plus d'ailleurs que dans tout autre syndicat ou parti politique "français". L'atmosphère française est tellement polluée et nauséabonde qu'elle en devient irrespirable .
Je n'adhère plus du reste à grand chose dans ce pays . L'élément collant qui faisait corps avec mes concitoyens et avec mon pays natal s'est asséché à force d'être piétiné .

chaumard yves 04/02/2015 12:34

Je partage ce que tu écris dans ce billet mais pourquoi te caches tu avec ce pseudo??