TPI de quoi a peur Tel AviV

Publié le 4 Janvier 2015

De devoir

rendre des comptes

devant cela :

TPI de quoi a peur Tel AviV

Voici comment le gouvernement de Netanyahou traite les gosses.

 

 

 

 

 

L'Autorité Palestinienne a déposé sa demande d'adhésion à la cour pénale internationale pour faire juger les crimes de guerre des force d'occupation et d'annexion. Face à cela, aux abois, le gouvernement isaraéliens lui coupe les vivres.

La communauté internationale exige que ces moyens soient mis à la disposition d'un de ses membres.

Tel une racaille loubarde de seconde zones sortant son eustache, Netanyahou le prend de haut... mais de loin et use des méthodes de gouapes.

"zi va, si tu vas dire au flic qu'on squatte chez toi on rase ta barraque, on butte tes gosses,  et en attendant on les stocke  à notre façon" (photo ci dessus) 

Voila en quelque sorte le message que veut faire passer l' Al Capontanyahou qui se prend de plus en plus pour Arturo UI avec des methodes qui le rapproche de plus en plus des bonne vieilles pratiques de la France de l'Hotel du Parc.

En pratiquant ainsi le gouvernement israelien montre au moins trois choses :

1) Il se moque complètement du droit international, des conventions de Genève comme de celle; internationale; des droits de l'enfant. Encouragé comme il l'est depuis un demi siècle qui va s'en étonner ?

2) Première de la part d'un gouvernement, il utilise les même moyen que les petits voyous des bandes de banlieue mais à grande échelle. (Valls, là, se tait).

3) La promptitude de la réaction d'Arturotanyhaou montre à quel point il sait que les pratiques révélées par les photos et reportages sont indéfendables devant la communauté internationale et témoigneront de façon implacable à charge, qu'il va se faire vraissemblablement condamner. D'où son acvtivisme terrotriste pour pousser l'Autorité palestinienne à rennoncer à sa demande.

Le premier terroriste du moyen orient, c'est le gouvernement isarelien qui  doit de plus en plus semble-t-il, à Tel Aviv même, faire face à l'opprobe d'une partie de deux qui pourtant jusqu'alors l'ont soutenu.

Plus que jamais, ici, boycott de tout ce qui vient des territoires occupés.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #crimes de guerre, #TPI, #Israël, #Palestine, #Solidarité.

Repost0
Commenter cet article

RBOBA 05/01/2015 22:53

Oui, il se peut que l'actuel gouvernement israëlien ait à subir l'opprobre d'une partie de sa population ou tout au moins d'une partie des habitants de Tel Aviv, mais je ne crois pas hélàs, que ce soit pour des raisons de prise de conscience de la sensibilité fasciste de ce même gouvernement élu par elle pourtant, non, je pense plus prosaïquement, que cela fait désormais tache sur la prétendue seule démocratie du Moyen-Orient. Pour revenir au boycott,il faut aussi imposer à notre industrie pharmaceutique et à ceux qui diffuse ses produits, j'ai nommé les pharmaciens de ne pas vendre des produits provenant du Laboratoire TEVA quand Biogaran les produit, ou sinon, acheter les non-génériques.