Espriiiit de Charliiiie, est-tu làaaaa ?

Publié le 11 Janvier 2015

Pour être sûr

du

"plus jamais ça" :

Espriiiit de Charliiiie, est-tu làaaaa ?

Boris Vian y avait songé.

Dommage que la dernière strophe,

celle où il avait gravé la formule

ait été censurée

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article

daniel 12/01/2015 14:09

Dimanche 11 janvier, réunion du G40 à paris.

RBOBA 11/01/2015 23:31

Hélas,si, l'Italie a connu ce genre de situation,: l'attentat de la gare de Bologne, la Place Via.... je ne me souviens plus du nom de cette place. Mais, si l'Italie a connu énormément d'"événements" de cette sorte.

Robert Lechêne 11/01/2015 17:57

Je crois qu'on n'est pas près de connaître la vraie dimension de cette manipulation politique comme jamais la France ni aucun autre pays d'Europe n'en avait connu une. D'un tel cynisme, d'une telle science. Avec de telles suites à craindre, l'aggravation de l'offensive anti-sociale, des lois et un appareil répressifs renforcés, l'accentuation de la contribution aux opérations agressives de l'impérialisme américain, une neutralisation de l'opinion dans le mythe de l' "union nationale". Cela dit, rien n'est fatal, et peut-être aussi la manipulation a-t-elle été imprudente.Toutes ces manifestations spontanées d'union dans la condamnation du crime, qui ont amené le pouvoir à l'idée de s'en servir ce dimanche à ses fins, n'ont-elles pas fait renaître quelque chose dans la capacité de lutte de notre peuple ? Ne vont-elles pas faire songer à ce qu'on pourrait en faire de semblables pour sa propre vie, pour ses propres droits, contre une politique signée MEDEF ? Je crois, cher Canaille, que c'est ce à quoi nous pouvons nous atteler. Robert Lechêne

canaille le rouge 11/01/2015 18:32

il y a tous ces risque (je partage) et cette indignation qui monte devant cette forme quasi obscène d'instrumentalisation. Le nombre de camarades qui ont été manifesté ce jour et qui dénoncent cette instrumentalisation ne fait que croître depuis midi.
La singularité du peuple français, c'est qu'il est imprévisible et ancré sur des valeurs progressistes (même si parfois il tire un peu trop à mon gout sur l'élastique qui sert d'amarre) Cette journée en l'état de toute façon est dans l'Histoire et je ne suis pas convaincu qu'elle soit durablement bénéfique au partisans de l'union sacrée.
La semaine va être déterminante : Vont-il avoir éteint la riposte aux lois Macron, La CGT va-telle donner un signe fort avec son CCN ? à suivre...