Champlan (suite)

Publié le 6 Janvier 2015

Expulser

les familles Roms de Champlan,

pour aller où ?

"Philosophie" du breloqué par NKM :

« Ça, c’est pas mon problème du tout »

conseil municipal du 28/11/2014)

Champlan (suite)

Hep!,Monsieur le maire! (et ses seconds couteaux) il y a eu des solutions déjà utilisées en France. La première étape possible, Monthléry, moins de 11 km de chez vous ensuite vous avez Pithivier, Jargeau voir même Montreuil-Bellay.

Canaille le Rouge ne serait pas revenu sur la question (d'autant que ce jour, Roger à sa façon traite cette sinistre et révoltante actualité de manière aussi cinglante que juste(roger-colombier.a-champlan-91-ils-sont-partout.html) si une bande d'intégristes du champlanisme municipal n'était venu tenter de poluer les p@ges de La Canaille (au point que pour la première fois depuis la création du blog il a mis du monde dehors).

D'autant qu'avant d'en arriver là, Comme chacun, tant au départ les faits semblaient gros, on pouvait douter. Un maire est un élu. sauf dans quelques espaces maffieux sous les projecteurs des juges, il ne peut faire n'iporte quoi. Même si l'humanité n'est pas un critère impératif de choix, il y a des règles des lois. Il a ses administrée .

Et puis, comme on dit, Vox Populi, Vox Déi. Comment le Populi croisé dans les supermarchés du coin pourrait-il être celui qui a élu un maire si abject ? 

Sauf que Déi une fois encore s'est ramassé un coup sur la calebasse administré par un Populi qui pour certains en rajoute par le harcellement sur internet.

Comme Canaille le rouge s'est fait appostropher pour avoir demandé à la dite Vox populi de se mirer l'ombilic pour voir comment elle se choisissait ses édiles, les interpellations ont chu comme coups en ratonnades, faisant injonction à la Canaille de cesser de dire du mal des habitants de leur charmante bourgade .

Comme disait le bon Molière "qui se sent morveux se mouche", 

La Canaille avait-il ou pas tord ? D'abord, il présente très vite des excuses au 25% des électeurs qui n'ont pas voulu du sieur Leclerc Christian à la mairie.

Maintenant regardons qui est soutenu par 75% des autres (là où se recrute les seconds couteaux)

La réponse vient de Médiapart qui a sorti de derrière ses fagots un flacon millésimé de jus de mairie de Champlan, renfermant l'abjection du dit maire. Sa phosphoresence blaffarde éclaire son racisme ambiant imbécile et fangeux.

Précisons concernant le bonhomme.

Outre qu'il soit élu avec 75% des voix, il fut officièlement jusqu'au 4 janvier 2015 un des protégé de NKM sa voisine, laquelle l'avait pourtant fait breloquer (Légion d'Honneur 2012 au titre de ...l'environement) mais aussi, la même NKM, qui a nommé une candidate des "bleu-marine" à la direction de l'UMP avant de faire vite fait machine arrière devant le tolé y compris dans ses propre rangs.

Même elle, raporte Médiapart,  a pris ses distances : "« Je ne m'explique pas ce qui lui a pris », a-t-elle indiqué dans le courant de l’après-midi du 5. « Ce refus est pitoyable, indéfendable, injustifiable. Refuser l’inhumation à un être humain, c’est le tuer une seconde fois. Ce comportement est à l’opposé de toutes les valeurs humanistes que je défends. »"

Quel rapport allez vous dire avec Champlan ? 

C'est ce que rapporte médiapart :

Le môssieur "a  beau se poser en victime, il n’en est pas à son coup d’essai à l’égard des familles roms installées dans sa commune. Mediapart s’est procuré l’enregistrement du conseil municipal du 28 novembre 2014 au cours duquel Christian Leclerc stigmatise ouvertement les enfants de cette communauté scolarisés et nourrit les préjugés en les opposant aux « petits Champlanais et petites Champlanaises » qui « eux prennent une douche tous les matins ».

Comme les chères têtes blondes du maréchal ; pour les brunes les amis de la dite culotte de peaux avaient d'autre douches répertoriées dans l'histoire.

Médiapart détraille le slalom spécial idéologique de l'édile en question:

"En l’espace de quelques jours, le maire de Champlan, pour justifier son refus d'inhumer, n’a cessé de modifier sa défense. Il a d’abord plaidé le « peu de places disponibles » au cimetière et la « priorité donnée à ceux qui paient leurs impôts locaux ». Puis, évoqué un« malentendu », avant de nier son refus d’inhumer le bébé de deux mois et demi. Il a ensuite parlé d’« erreur administrative », de propos « sortis de leur contexte », et« vivement » souhaité que le nourrisson soit finalement enterré dans sa commune. Il a dénoncé une « mascarade », une « mayonnaise ». Menacé d’attaquer pour« diffamation ». Aujourd’hui, il serait « effondré » par le tour que les choses ont pris depuis les premières révélations du Parisien, samedi 3 janvier."

L'enregistrement du conseil municipal de novembre 2014 porte aussi quelques autres perles (le texte d'articlre complet ici  :http://www.mediapart.fr/journal/france/060115/roms-le-maire-de-champlan-est-un-recidiviste

"Les enfants roms scolarisés « au milieu des petits Champlanais et petites Champlanaises qui eux prennent une douche tous les matins » sont directement pris pour cible. Ils« sont hyper couvés par l’éducation nationale », regrette encore Christian Leclerc :« C’est comme si on avait l’impression que pour les instits, c’était plus intéressant de s’occuper des enfants roms que des enfants champlanais. » Lui ne souhaite qu’une seule chose : que la communauté soit définitivement expulsée de sa commune. Pour aller où ? « Ça, c’est pas mon problème du tout », tranche-t-il.  (voir plus haut dont a carte).

 

Ce brave homme, soumis au respect des lois et impératifs de sa charge a été vertement rabroué pour violation du secrét médical par la direction de l'ARS pour avoir divulgué des informations confidentielles afin d'en faire des outils de propagande mais apparament, certains dans la commune, semble trouver cela normal.

Médiapart conclu son article en rappelant que le même qui n'aime pas les Roms s'est fait taper sur les doigts par la justice pour avoir pondu une circulaire faisant interdire d'accès à la piscine les femmes portant le voile. Mais apparament, certains dans la commune, semble trouver cela normal (bis).

Les lecteurs de Canaille le Rouge savent combien ces symboles d'intégrisme lui hérisse le poil. Mais à Champlan comme ailleurs, la loi est la même pour tous. Il ne semble pas qu'au delà de la déclaration du Valls, lequel suite à ses déclarations sur les Roms le 24 septembre dernier est sous le coup d'une plainte du MRAP devant la haute cour de justice dela République), le préfet fasse preuve d'une énergie débordante pour remettre le conseil municipal de Champlan dans les clous. 

Démasqué, non pas que le maire qui est connu, mais aussi ceux qui le soutiennent sont en colère...d'avoir été pris en flagrant délit de solidarité avec l'eau de Vichy qui sourd des terres du Nord Esssonnes.

Si la source abonde, La Canaille n'y est pour rien et comme il n'a pas vocation à jouer les serpillères, il les laissent à leur courroux.

Pour éviter les mauvaises odeurs il tiendra pour eux ses portes fermées.

Juste une question  : si la connerie au front de boeuf, oreille d'ânes, nez de porc et langue de vipère devait être interdite d'accès aux édifices publics, ne faudrait-il pas vite fait organiser des élections à Champlan ?  

Qu'à Champlan ? 

 

Allez jetez un oeil sur les p@ges de Roger : c'est là :

 http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/2015/01/a-champlan-91-ils-sont-partout.html

 

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Roms, #Champlan, #racisme

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 07/01/2015 19:42

"Douce France , cher pays de mon enfance ... " comme nous chantait le fou chantant dans son cocon "républicain" d'enfant gâté !
Des énergumènes tels que ce "maire" et ses acolytes qui le secondent , nous en avons en masse et du même acabit dans de nombreux Conseils Municipaux français , prêts à nous pousser insidieusement ...vers le CONTRAIRE des valeurs républicaines , vers l'INJUSTIFIABLE HUMAINEMENT .
Je pense sincèrement que lorsque je vais aux toilettes faire la grosse commission , l'odeur est de beaucoup plus soutenable que lorsque ces parasites ouvrent la bouche pour nous débiter LEUR morale !