Athènes 2015, Tsipras .

Publié le 26 Janvier 2015

Vénézuela 99 Chavez ?

ou

France 2012 Blummollet ?

Athènes 2015, Tsipras .

Une chose est certaine, et ce dimanche le montre avec éclat, c'est de la capacité des peuples a imposer leur souveraineté que dépend l'issue.

Canaille le Rouge ne change pas un mot de son appréciation d'avant le scrutin (http://canaille-le-rouge.over-blog.com/2014/12/grece-a-la-fois-respect-de-sa-souverainete-et-mise-en-garde-sur-les-illusions.html

Pour autant il est réjouissant de voir les cris des koblenciens historiques (du Medef au PS), l'entrée en pâmoison de Parisot, la veulerie d'un Moscvovici qui cherche frénétiquement ses médailles du 9 mai 45 après avoir caché la francisque (héritage!), oui quand Gulliver se lève, ça secoue dans les antichambres.

Reste à gulliver à marcher sans bequilles et à tracer sa route sans céder aux sirènes.

Devant lui deux chemin: celui que veulent lui imposer les coalisés de toutes les droites multicolores du rose au brun en passant par toute la gamme des verts au bleu. Uù bien le choix d'une voie originale à l'image du mouvement d'émanciaption en amérique du sud, commencé avec Cuba rebondissant au Vénézeula, s'élargissant au point de rejetter leur "UE" locale  et isolant les USA sur la rive nord de la mer des caraïbes.

Le sourire des peuples doit être à l'image de la gueule que fait Merkel 

 

 

Au peuple Grec de mener sa barque et ici, à ceux qui ont dit non il y a 10 ans de construire la solidarité qui va pour nous même aider à construire notre issue.

Si c'est la souveraineté qui est la clé qui ouvre la porte, l'urgent ici est de l'arracher des mains du chauvinisme qui la rend nationaliste et une fois nettoyée par le frottement des luttes sociales en user pour à notre tour ouvrir une perspective et construire une voie pour coopérer et non pas être désintéger par l'intégration au plan du capital.

à suivre... et de très près.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Grèce, #souveraineté, #politique, #Europe

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 27/01/2015 05:47

Comme je l'ai déjà précisé en réponse au lien ci-dessus , je ne crois pas beaucoup (et même pas du tout) aux valeurs démocratiques et populaires du nouveau gouvernement grec Syriza .
Avec le crash du F16 grec en Espagne sur une base d'entrainement de l'OTAN , nous avons une première confirmation de l'orientation déjà entreprise et bien ancrée des "va-t-en guerre" grecs , laquelle orientation rend tous les espoirs du peuple grec (celui qui souffre) ... CADUCS !
Cependant avec Syriza , cette triste et grossière mise en scène du Capitalisme occidental peut également et en fonction de la réaction des peuples européens , devenir "un pied à l'étrier" pour quelques politiques nouvelles considérées et voulues depuis belle lurette comme obsolètes et ringardes ...quand elles ne sont pas tout simplement "assassinées" .
Je veux bien entendu parler des VALEURS COMMUNISTES ! PAS celles à l'identique d'un Pierre Laurent et de sa clique de fossoyeurs du communisme français .

jean-marie Défossé 27/01/2015 11:23

Pour faire suite à mes propos précédents sur la Grèce , on commence à percevoir les raisons qui ont fait de l'actuel CGT un syndicat ponctuellement "INDISPONIBLE" et "MALADIF". Des fois que ses militants se seraient "agités" suite à ces élections grecques en mettant en péril les plans des Instances européennes.
Souhaitons que la CGT sorte rapidement de son état de faiblesse passager et s'applique à elle-même une thérapie radicale de reconstruction saine et de lutte de classe ... comme par le passé ... passé assez loin il est vrai !