Tortures et autres pratiques, comment qualifier le moment

Publié le 11 Décembre 2014

 

petite ballade planétaire

Jean Duvet : Apocalypse (1561)

Jean Duvet : Apocalypse (1561)

Certains s'interrogent sur la façon de qualifier la période.

Avant d'appliquer un qualificatif trop rapide, il est peut-être bon de regarder le paysage.

Sur les dernières 48h00:

  • Une agence de sécurité et de renseignements est mise en lumière pour pratiques (connues, mais pas dites) de pratique de la torture.
  • En France, la direction d'un parti politique ayant son pignon installé sur la rue par les deux autres dominant pour fermer le triangle du camp devant contenir les peuples justifie son usage.
  • Un avocat en 2014, élu du dit parti, argumente pour lui donner des bases juridiques.
  • Dans un pays allié de la France, 74 décapitations depuis le début de l'année pour, de plus, ce qui ailleurs quelle qu'en soit la gravité est qualifié de délit.
  • Trois pays refusent de condamner le nazisme à l'occasion des 70 ans de la défaite de l'impérialisme allemand.
  • Dans un des trois (qui est aux prises aussi avec les questions de torture) on peut abattre froidement un gamin de douze ans qui joue dans la rue sur une présomption de délinquance liée à la couleur de son épiderme.
  • Deux femmes sont internées pour avoir conduit un véhicule en Arabie saoudite (le pays des décapitations précédentes).
  • Un ex chef d'état grand ami de la droite, de la social-démocratie, de l'église et de la CES s'oppose à ce que des députés siègent dans l'enceinte du parlement de son pays s'ils sont homosexuels (c'est de Walesa qu'il s'agit), son gouvernement est fer de lance du soutien aux nazis (lesquels avaient trouvé une solution définitive pour les dits homosexuels) dont les pairs ont massacré son propre peuple (il est vrai avec la bénédiction de l'église dont il est le VRP).
  • L'armée d'un pays occupant illégalement des territoires peut assassiner en plein jour à coup de crosse le ministre d'un état ayant statut reconnu à l'ONU sans que les chancelleries ne convoquent les représentants de cet état pour lui signifier colère et sanction.
  • Dans un autre pays où les pétroliers ayant pignon sur rue font des affaires plus que juteuses, les autorités peuvent nier l'existence des filles (mais ils reconnaissant les droits des animaux), interdire pour raison d'opposition au régime une région entière du droit universel d'état-civil et contingenter et monnayer le droit à vivre en famille, de faire fonctionner un régime d'apartheid dont l'esclavagisme économique et (ou) sexuel, sans protestation majeure audible des amis de Ryad, de Walesa, de la CIA , des alliés à venir du f-haine, de ceux qui l'ont porté sur les fonds baptismaux et depuis le gouvernement, à Paris, aident leurs amis nazis en Ukraine qui font le gratin politique des premiers pays mentionnés

Une fois fait ce petit tour, qui, hélas, n'est pas exhaustif, il est possible sans trop de risque de qualifier la période : 

Le retour de la barbarie.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #civilisation

Repost0
Commenter cet article