Précision, pas inutile dans la période.

Publié le 18 Décembre 2014

A propos

du rôle et des pouvoirs

du Comité Confédéral National

de la CGT

Précision, pas inutile dans la période.

Bien des lecteurs de Canaille le Rouge pour des raisons diverses et variées peuvent ne pas être syndiqués à la CGT et ne pas connaître ses règles de fonctionnement.

Comme la plus part des organes de presse qui pourtant disposent tous d'une connexion internet à haut débit à défaut d'archives propres pour aller vérifier, martèlent en boucle une lecture exotique du rôle du CCN, précisons et éclairons le débat :

Désolé mais le role du CCN n'est pas de démettre le secrétaire général de la CGT.

Beaucoup plus simplement, il n'est "que" l'organe exclusif de direction de la CGT entre deux congrès. Il est aussi chargé statutairement non pas de démettre mais d'élire le ou la secrétaire général.

Ce qui peut dire qu'en cas de situation l'exigeant il est aussi le seul organe statutaire qui puisse accepter la démission ou le ou la démettre de ses fonctions.

C'est un peu comme si un chroniqueur médical défissait un orthopédiste comme le médecin chargé des amputations, un acte qu'il peut être conduit à pratiquer mais qui est loin d'être son activité principale.

Vous remarqurez que nous sommes dans une autre configuration que celle débitée en boucle, spéculations jubilatoires de certains si bon amis de la CGT qu'ils passent 364 jour sur 365 à lui cracher dessus, le 365ème à s'excuser d'avoir peut-être avoir mal apprécié la situation (le 365 ème jour n'étant jamais complet, faut comprendre impératif du metier, les rédactions devant se mobiliser pour dès le landemain aux aurores entamer un nouveau cycle).

A la reflexion il est dommage que le CCN ne soit pas un peu orthopédiste tant il semble que nombre d'organes de communication à l'échine si souple ou claudiquant en permanence du côté patronal aurait besoin d'une aide pour les remettre droit sur leur deux jambes et tenir seuls en équilibre, sans aucun tuteur idéologique.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Social, #CGT, #idéologie, #CCN, #syndicat

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 18/12/2014 19:31

En parlant d'intellectualiser , vu sur le site Les Echos , un avis des plus "crédibles" , tout au moins pour les anti-cégétistes , venant d'une journaliste aristocrate Leïla de Comarmond (crotte ! encore une !) et prenant à coeur le sort de la CGT .
Apparemment elle en connait un rayon sur l'intellectualisation ... et sur l'instrumentalisation !
Encore un petit effort et l'Aristocratie française va pouvoir dicter l'avenir réformiste de la CGT !

Fernandez Paco 18/12/2014 11:35

J'aime beaucoup vos écrits mais alors celui ci il fait mal à la tête, à vouloir un peu trop intellectualiser les écrits ça va finir qu'il n'y aura plus que les intellos qui les liront... Je continue tout de même à vous soutenir...! Bien amicalement!

canaille le rouge 18/12/2014 18:35

Il ne s'agit pas du tout d'intellectualiser (ce qui me demanderait de gros efforts) mais de montrer comment tout est bon pour dans chaque espace possible pour dénigrer et dénigrer au point de transformer un organisme statutaire démocratiquement mis en place en une sorte de comité de la Hache.
Le quel de ceux qui présentent de cette façon le CCN de la CGT a-t-il lors du congrès confédéral écrit que c'était lui qui élisait le SG de la CGT ? Aucun et maintenant il serait l'outil de la destitution, que cela ?
Cette p@ge est juste le moyen de montrer comment en chaque occasion, pour servir la soupe à ceux qui les financent les média gardent le cap du dénigrement des organisations que se donnent les travailleurs