Palestine, comment mesurer.

Publié le 2 Décembre 2014

 

 

le sens d'un vote

 

 

En vert, les pays qui au 01/0/2014 reconnaissent la Palestine (source Wikipédia)

En vert, les pays qui au 01/0/2014 reconnaissent la Palestine (source Wikipédia)

 

Il y a des points de repère qui aident à se faire un avis.

La façon dont Blummolet avait quasiment donné quitus au gouvernement israélien durant l'agression contre Gaza ne poussait pas à avoir de grands espoirs.

L'historique choix de la social-démocratie depuis Suez 1956 de se mettre sans condition au coté de Tel Aviv renforçait les doutes de La Canaille.

Que le rapport de force international en faveur des droits du peuple palestinien comme les exigences de dignité de la diplomatie française manifesté en France de diverses façons ait conduit au vote de ce Jour est une bonne nouvelle.

La montée en puissance du boycott d'israel et de ses produits d'exportation extorqués par le colonialisme à sa part de poids dans ce rapport de force.

L'empressement de toutes les forces soutenant la puissance colonialiste pour dire que ce vote est sans effet montre combien ils auraient préféré qu'il n'eut point lieu.

Reflexe basique de La Canaille, voir le motocrate de Nice éructer des insannies anti arabe à l'occasion de ce vote tout comme entendre la 5eme collone de la LDJ au Palais Bourbon, Meyer Habib, celui qui se revendique député franco-israelien, stigmatiser la population des banlieues,  conduit Canaille le Rouge à considérer que le résultat de ce vote est une bonne nouvelle. 

C'en est une.

Cela en sera durablement une si ce vote est pris comme le camp de base pour pousuivre l'avancée, pour que la solidarité internationale conduise à une reconnaisance pleine et entière des droits du peuple palestinien. Pour que le vote de ce jour participe à imposer au pouvoir de Tel Aviv une obligation internationalement encadrée de respecter les résolutions de l'ONU, toutes les résolutions.

Sinon n'en rester qu'à cette satisfaction ne ferait que transformer ce camp de base en délices de Capoue.

S'en simplement satisfaire conduirait à terme à des reculs aux conséquences dramatiques pour les Palestiniens tant le camp impérialiste  a besoin et se sert de son porte avions ancré sur la côte est de la Méditérannée.

Baisser la garde porte le risque d'une défaite au conséquences cruelles pour tout le camp progressiste qui se verrait déconsidéré.

D'où l'exigence de viligeance et de solidarité.

Plus que jamais le déploiement de la campagne BDC reste d'une urgente nécessité... 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #Palestine, #rapport de force, #diplomatie

Repost0
Commenter cet article