de l'Aube au Midi, les passerelles (suite)

Publié le 15 Décembre 2014

UMP¤F-haine

ou comment

tant ils se ressemblent

 qu'il s'assemblent

même, disent-ils

à l'insu de leur plein gré

de l'Aube au Midi, les passerelles (suite)

Canaille le Rouge ne résiste pas au plaisir de vous rapporter les propos de la secrétaire nationale de l'UMP qui a déniché la chargée de mission venue du "SIEL" et qui telle une météore a traversé celui  de l'UMP mais reste géostationnaire dans l'azur des repères du  Ménard autocrate OASophile de Bezier : 

 

"Interrogée par Le Monde plus tôt dans la journée, NKM s’était dit « énormément surprise » d'apprendre les liens de cette jeune femme avec l'extrême droite. « C'est inimaginable au regard de son parcours. Je l'avais justement repérée pour des raisons opposées car elle a toujours été identifiée comme une élue UMP, très engagée dans la lutte contre le FN », a-t-elle fait valoir, en rappelant que Fatima Allaoui s'était dite victime d'une agression par une militante FN, à Nîmes, en mai 2013. « La résumer à son appartenance au SIEL ne correspond pas à l'image que j'ai d'elle. Moi, je l'ai toujours vue comme une femme dynamique, ayant un profil intéressant car je veux faire la promotion d’une jeune femme issue de la diversité, qui est psychologue en milieu hospitalier », a insisté NKM.

Leur première rencontre a eu lieu il y a trois ans. « Je la connais depuis 2011, a expliqué NKM. J'avais été en contact avec elle quand j'étais ministre de l'écologie au sujet du lancement des replantations d'arbres le long du canal du Midi. Comme elle est conseillère régionale du Languedoc-Roussillon, nous avions échangé sur ce sujet. »

Fatima Allaoui, qui est conseillère municipale de la ville de Béziers (Héraut), approuve la politique menée par le maire de la ville, Robert Ménard, élu avec le soutien du Front national. « Localement, je soutiens la plupart des initiatives de Robert Ménard, que ce soit le couvre-feu pour les mineurs ou l’installation d’une crèche dans les locaux de l’hôtel de ville», affirme-t-elle à Libération. A l’UMP, plusieurs membres de la direction affirment ne pas connaître Fatima Allaoui."


 

Pour une responsable nationale d'un parti qui se parfume de porter l'héritage de De Gaulle, ne pas pouvoir faire la différence entre une péri-pétainiste affirmée d'une simple conservatrice montre une cécité qui ne semble pas spontanée mais entretenue à dessein.

Que la dite dame se trouve des accointances avec une groupie de Menard en dit plus long encore sur la dame que sur la groupie en question.

Plein de révélations ce papier : La Canaille attend avec curiosité les explications de fond sur cet "issue de la diversité ".

Serait-ce l'aveu pour celle qui tient ces propos d'une provenance formatée voir idéologiquement uniformisée ? Ce ne serait pas un scoop. 

Mais cela montre l'enracinement de ce racisme latent d'une aristo-grande bourgeoise qui après avoir enfin lâché les basques aux bretons, chtimis ou occitants ex-victimes de ségrégation au début du 20ème siècle, persiste à celui du 21ème de ne considèrer  français réel (puisque non diverso-terroiro-zygote) que celui ou celle qui serait né dans le triangle Versaille-Chantilly-Passy, Rambouillet et Fontainebleau fleurant déjà son exogènité et Chateauroux sont extraterritorialité.

Ce ne serait pas si révoltant et pourri, ce que ce lexique porte pourrait presque faire sourire.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #moisissures, #racisme

Repost0
Commenter cet article