Balais seaux éponges et serpillères

Publié le 5 Décembre 2014

Pour ceux

qui sont

si tristes

que

la CGT

ne soit pas morte

De quoi éponger les chagrins

De quoi éponger les chagrins

Du coté du patronat, des droites de toute composition et leurs alliés c'est la larme

 

 

Si on en croit Le Figaro, le Point, Ouest France, France info, boursier.com, 20 minutes, RTL.fr Europe .fr et la cohorte des autres,  la CGT serait en tête à l'issue des élections professionelles du 4 décembre.

Malgré les moyens engagés, il va y avoir des dépités. 

Canaille le Rouge en connait qui vont encore une fois devoir bouffer leur chapeau.

Sans édulcorer les autres sujets de dicussion concernant l'organisation à laquelle il est fier de cotiser, La Canaille a une pensée émue pour ces bouteilles de champagne qui du coté de l'avenue bosquet vont avoir la vie sauve et qui ne seront pas décapité ce soir par les intégristes de la répression patronale.

L'urgence mainteant : se donner un mouvement syndical fort, de classe, avec des directions combatives là où elle ne le serait pas assez et pour cela renforcer en masse la CGT pour combattre le capital et la cohorte des ses vassaux.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #syndicats, #CGT, #social, #lutte de classe, #paire de baffes

Repost0
Commenter cet article

daniel 06/12/2014 20:45

Si les prolos se bouger un peu plus et se syndiquer à la CGT, le pouvoir et ses conparses nous lâcherez la grappe. Tous ensemble, tous ensemble.

martine 05/12/2014 17:03

Même style avec plus d humour