Souffrance patronale (suite)

Publié le 28 Novembre 2014

c'est en Bretagne,

pays phare

du patronat chrétien

Histoire de bien préparer

la nativité

 

Souffrance patronale (suite)

Au pied du sapin du medef

 

 

C'est dans Ouest France de ce jour : 

Des agents de l'inspection du travail et de la Mutuelle sociale agricole ont procédé un contrôle, hier matin à Plouray (Morbihan).

De début novembre jusqu'au 10 décembre, 35 Polonais travaillent aux côtés d'une dizaine de Français du coin à couper et emballer des sapins de Noël. En plein Centre-Bretagne, à l'extrémité nord-ouest du Morbihan, la sapinière s'étend sur 300 hectares, de Plouray à Priziac. Six jours sur sept, les travailleurs y coupent, emballent et expédient des sapins.

Vive l'Europe, la boucle est bouclée :

Une holding danoise

La pépinière est exploitée depuis cinq ans par une société de droit français, pour le compte d'une holding détenue par des associés danois. Jusqu'à présent, l'entreprise faisait appel à des intérimaires locaux pour le coup de feu de la production des sapins de Noël.

L'article ne diot pas si sapin va être embaklé de voir comment ces sapinsont été emballés par l'inspection du travail.

Pour qui chercahait à savoir pourquoi la FNSEA met le feu au locaux de la MSA et pourquoi il n'y a pas de poursuite après les attentats des hooligans locaux des éléments de réponse sont par cet article, de belle façon, fournis.

Comme ils ne vendent pas sur place, c'est certainement pour cela que Valls (ou Macron) n'ont pas proposé au patron de faire travailler leurs esclaves le dimanche.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #capitalisme, #exploitation, #UE, #esclavagisme

Repost0
Commenter cet article