Magots, impots, smic et lunettes

Publié le 19 Novembre 2014

Tapie volant,

 l'amer Dassault,

et le 

One Man show,

 

Magots, impots, smic et lunettes

 

 

Tapie, 405 millions d'euros. Dassault, 53 d'idem Zunités. Cahuzac "que" 2.5 pour ce coup ci, une pincée à coté des deux premiers, mais une pincée qui pourtant bien planqué a fait qu'en fait, Cahuzac comme les autres s'est fait pincer.

Rien ne dit qu'ils iront un jour faire un tour à Cayenne ou son substitut mais …sait-on jamais.

Silence du côté du f-haine tant la crainte des détournements financiers qui s'annoncent ou se révèlent dans ses rangs, l'histoire des liens fiscaux de la Famille Le Pen avec le Luxembourg les fait louvoyrer pour contourner ces récifs où se brisent tous les vaisseaux du libéralisme échevelé.

Tapie éructe de colère d'autant que la justice est en train de faire atterrir sur le ventre ce Tapie volant fiscal.

Tonton serge le philanthrope négociant en suffrage commitionnés boude. Même Figaro son valet prend des précautions ; à qui se fier simême la valetaille arrive à douter.

Mais petit bras à coté de ses illustres collègue ;  notre ex ministro-antocapilipracteur* a su aussi  de Genève à Douglas faire rouler son magot.

Aller à Douglas pour se cacher des services de Sapin, un sylviculteur trouvera l'entreprise épineuse mais si on n'ose pas on n'a rien.

Le sieur Cahuzac aura beau jeu de dire que Man n'est pas un paradis fiscal, les mannois refusent l'appellation,pudeur anglo-saxonne mâtinée de sens de l'hospitalité gaélique, ils préfèrent  dire "refuge fiscal". Avec ce Haven de "Tax haven"  (comme New Haven ou notre Havre) qui incite au cocooning du   coupon, le câlin du bifton.

On ne sait pas si pour assurer le transit financier notre toujours rose élu du sud-ouest a usé des mêmes services que Tonton Serge à Corbeil. Une maison bien sous tous rapport, au nom qui porte la confiance : "Cofinor", ça fait OR bien sûr, couffin, confidence  bref confiez nous vos finances en confiance, nous avons les outils ad hoc très discret pour le reste.

Avez-vous vu la subtilité de la langue française? L'anagramme de confiance, cela fait cofinance.

Une maison Cofinor qui, nous dit la presse,  avait donné des preuves de compétence en permettant à des gens bien en vue de jouer à cache cash par-dessus les frontières. On dit, "on" ici est une cote de dossier de justice,  que la propriétaire d'une célèbre maison de cosmétique, groupie du Zébulon de Neuilly,  usait de ses services pour maquiller sa haine de l'usure fiscale plus teigneuse que celle des ans (pour qui a de quoi être fiscalement usé).

Mais tout est bien dans le meilleur de monde possible et socialement équitable puisque le ministre qui fut directeur de la banque ayant aidé l'amer Dassault dans ses frasques extra frontalières a annoncé réserver les chapeaux dorés au dimanche du jockey club et pour équilibrer son propos, le même jour a décidé que  le remboursement des lunettes ne pourra bientôt pas dépasser 470 euros pour des verres simples, ajoutant pour ne pas dispendieux :

De 50 euros minimum à 470 euros maximum pour des lunettes à verres simples. Le plafond pour les montures est de 150 euros.

Du coup, si la monture coûte 150 euros, les verres simples pourront être pris en charge jusqu’à 320 euros. Pour les verres complexes, le remboursement plancher est fixé à 200 euros, 750 euros pour le plafond (850 euros les verres pour lier les deux questions juste une unité de valeur :

Au fait, juste un rappel en passant : en octobre 2014, le smic net mensuel est de 1128,70€

Quand une paire de lunette (à remplacer selon le décret tous les deux ans) sera remboursé moins de 30% d'un mois de smic, Cahuzac avait planqué environ 185 année de smic dans son havre insulaire,  Dassault distribuait en pots de vote pour lui 3900 années de Smic net, et Tapie tentait de garder  30 000 années de smic mensuel ce qui au prix de l'oeil  en état de fonctioonner met de quoi assurer durant deux ans  la bonne vue de 1 266 000 gamins. (vous pouvez vérifier les opérations)

Mais ont-il, ces trois-là, intérêt que les jeunes y voient clairs ?  

 

 

 

*antocapilipracteur : dans le langage canaillesque, chirurgien spécialiste de la greffe de cheveux

autres exemples : bisécantcapilopracteur : coupeur de cheveux en quatre, parler en capilolocuteur : avoir un cheveux sur la langue.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #société, #impot, #Fraude, #politique, #social

Repost0
Commenter cet article