Le vert s'installe au chaud dans le fruit

Publié le 28 Novembre 2014

Que l'illusion

perde ses vers verts

et l'horizon

se clarifie.

Le vert s'installe au chaud dans le fruit

Moscocker et Junvici en douce béatitude devant leur nouvelle union sacrée

 

Il fallait oser le dire, il l'a dit.

Nouvelle hymne de la fraude fiscale :

Vient prendre un p'tit vert à la maison, ou chef un p'tit vert on a soif :

« On pense que ce n’est pas encore le moment de dire à M. Juncker de partir. Au contraire, il faut en profiter pour lui demander d’agir contre le dumping fiscal »,

Philippe Lamberts, un des responsables des Verts a fait cette sortie qui range historiquement ces drôles d'asticots dans le camps du soutien au Capital.

Nous étions un certain nombre à en avoir la certitude, les genouflexions de Cohn Bendit devant les caciques du capital éclairaient mais là les preuves sont incontournables.

Demander à Juncker de prendre position contre la fraude fiscale légitimée et organisée, c'est comme demander à Zemmour d'être intelligent ou à la fédération de football de s'engager sur l'honneur qu'il n' y aura plus de match truqué.

Reste que autres pseudo de gauche ont sauté sur l'occasion pour rester muet et ont laissé le champ libre à l'extrème droite pour porter une "fausse" condamnation  tant ils en croquent aussi à tout niveau. Les droites rose blanc ciel faisant l'union sacré derrière le longtemps coadjuteur de Barroso devenu évèque de la fraude.

Garce à cela la presse poursuit sont offensive pour rager dans la même caisse les opposés à l'UE parcequ'anticapitaliste avec l'extrême droite en les mettant dans la même caisse sous le terme d'europhobe : si tu est contre l'UE tu es pour le f-haine reprenant une vieille lune du même calibre portée par les mêmes (le Monde en tête -mais l'Huma et Libé pas loin derrière) élucubrant sur le vote ouvrier faisant son score électoral.

Comment les ex-rouges vont-il arriver à faire gober durablement leur capacité à "changer l'europe de l'intérieur" quand c'est à cet intérieur même qu'ils se couchent et refusent de mener combat contre le capital et l'extrême droite "parce que le PS a refusé de s'associer à ses proposition" ? 

Les rouges couchés, les verts en tuteurs de tous les autres, oui, tous, c'est bien à faire imploser ce machin qu'il faut travailler. Et là c'est du ressort du mouvement populaire, des forces sociales qui veulent exercer leur souveraineté. 

Ne pas attendre les siesteux des mandats.  Ce ne sera jamais avec eux que cela pourra se jouer efficacement.

 

 

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #UE, #capital, #politique

Repost0
Commenter cet article