Fraudes réelles et pseudo "déficit publics"

Publié le 7 Novembre 2014

pas besoin

d'insémination artificielle

la nature du capital

fait bien les choses

Fraudes réelles et pseudo "déficit publics"

Curieux cette absence de sens du rapprochement.

Est-ce la peur d'une accusation de schizophrénie médiatique qui conduit les journalistes pourtant si prompts à fouiller les corbeilles et éplucher les mailling à éviter des rapprochements pourtant évidents.

C'est dans la période où se construit la partie industrielle du système Junker d'Al Caponisation de la fiscalité luxembourgeoise qu'éclate l'affaire Clearstream, celle qui vaudra au si peu rancunier Villepin d'être promis à un croc de boucher par celui qui installe ...au luxembourg la machine qui, selon les cotes des dossiers judiciaires rendus publiques, laverait plus blancs que blanc les sacs à emballer les rétro-commissions baladuriennes.

C'est aussi le mêmes moments où au nom du comblement des "déficits publics" (principalement créés par ces détournements fiscaux mis en évidence par la recente enquête) qu'on impose sacrifices voire saignées et amputations pour les peuples afin de gaver des banques qui ont spéculé avec les capitaux de ces détournements.

Et nos journalistes financiers, nos ZZZexperts en NNNéconomie, aucun qui n'oselever juste un coin de ce voile.

Ils ont peur ? Ils en croquent ? Ou ils s'en moquent ? Quelle clé de répartition de ces critères en fonction de l'ancrage du média où ils sévissent ? 

Au moment où ces lignes partent vers vos ordi (vendredi 15h00), aucune déclaration de tous ceux qui de près ou de loin sollicitent les plus ou moins anticapitalistes, alors que ce cas d'école permet pourtant d'éclairer la réalité incontournable du système.

On hésite entre incapacité, complicité et désinvolture. Là aussi, modulables en fonction de la source, un savant coktail des trois.

C'est ainsi, par ces silences, qu'ils laissent s'ouvrir, voire qu'ils ouvrent un boulevard au f-haine

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #UE, #fraudes, #économie, #politique, #banques, #capitalisme

Repost0
Commenter cet article