Ethique en toc

Publié le 17 Novembre 2014

Ouf !

Une chômeuse de moins

Encore qu'avec son mandat d'élue...

Ethique en toc

Elle s'est bien recasée.

La presse du jour :

 

 

La Luxembourgeoise Viviane Reding, ex-commissaire à la justice, aux droits fondamentaux et à la citoyenneté, et désormais eurodéputée conservatrice (depuis les dernières élections européennes, en mai), a reçu le feu vert de la Commission européenne, le 30 octobre, pour devenir membre du conseil d’administration de la compagnie minière belge Nyrstar. Mme Reding a aussi été autorisée à devenir membre, au 1er janvier 2015, du « Kuratorium », le bureau des conseillers de la fondation Bertelsmann, une institution très influente en Allemagneet assez impliquée, notamment, dans la promotion d’un traité de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis.

La nomination de Mme Reding chez Nyrstar et Bertelsmann s’est cependant faite dans les formes, après avis favorable d’un « comité d’éthique ad-hoc » de la commission européenne.

L’intéressée s’est engagée à ne pas promouvoir les intérêts de ces deux entités pendant dix-huit mois auprès de la Commission.

Ils ne se cachent même plus cela devient une pratique normale :

"Justice, aux droits fondamentaux et à la citoyenneté". Rien que cela.  

Passe moi ta Reding je te prête un Macron. Echange un Barroso (état d'usage) contre un juncker opérationel.

Il parait qu'ils en ont une vingtaine d'accrochés au ratelier qui attendent que les lobbistes viennent les chercher.

Voila ce qui pourrait s'appeler une forme accomplie de prostitution marchande.

Juncker, en plus de la fraude fiscale et l'aide à l'évasion du même métal, se retrouve proxo.

Petit ce Juncker, là, vraiment petit.

Il manque d'imagination. Si La Canaille avait été consulté, il aurait proposé une vente aux enchères, avec versement des bénéfices aux pôv banques à recapitaliser.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #UE, #Topazes, #Morale

Repost0
Commenter cet article