Et une de plus

Publié le 14 Novembre 2014

Le retraité au chapeau doré,

le liquidateur d'Aulnay nommé patron d'Aréva

ovni photographique,  la dernière fois qu'il a rencontré des travailleurs :

ovni photographique, la dernière fois qu'il a rencontré des travailleurs :

2 mai 2012 :

Juste avant le débat qui allait l'opposé à Nicola Sarkozy, François hollande candidat à la présidence de la République a été à la rencontre des ouvriers de PSA Citroen Aulnay, usine que Philliper Varin a annoncé vouloir fermer

14 novembre 2014, 

Le service de presse d'Emmanuel Macron, ministre de François Hollande à déclaré :

« L’Etat souhaite que Philippe Varin entre au conseil d’administration d’Areva en vue d’ d'en prendre la présidence »,

"M. Varin « est un industriel connu et reconnu », pour expliquer la promotion de l’ancien patron de PSA , dont le nom circulait également pour prendre la tête de Safran l’an prochain. « Récemment nommé administrateur d’EDF, M. Varin assurera la cohérence de la stratégie des deux entreprises et de la filière nucléaire française », souligne un conseiller de M. Macron.

Il est vrai que ce jeune retraitable mais dirigeant d'entreprise, croix de guerre avec palme au feu de la casse de l'emploi, méritait d'être encouragé tant il avait fait preuve de civisme en renonçant, certes parce que le scandale était aussi immense que public, à sa retraite chapeau de 21 millions d'euros.

Gageons que sa place de patron d'Areva (son prédécesseur gagnait quand même 450 000 € par an hors primes et compléments divers) met le jeune sénior retraitable à l'abris du besoin.

Saluons tout de même au passage l'opération le coup de pieds au cul administré à Blayau qui ne l'a pas volé. le liquidateur du transports des marchandises et de la messagerie de la SNCF mis hors jeu, bonne nouvelle. Mais Canaille le Rouge ne s'inquiete pas pour lui, il saura rebondir et son carnet d'adresse est asssez garni pour cela et ses amis ne le laisseront pas dans le besoin.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #économie, #politique, #PS

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 15/11/2014 06:58

Ces gens là ont trop souvent tendance à oublier que SANS une "armée" d'employés(ées) , ils ne seraient que des "généraux" désoeuvrés et sans un sou !
RIEN ne justifie de telles rémunérations , mise à part l'acceptation malhonnête de rentrer dans un système mafieux corrompu et corruptible.
Car , lorsque ces "dignitaires" de l'économie vont aux toilettes , ils posent les mêmes gestes que leurs employés et ne sentent pas meilleurs qu'eux ... jusqu'à preuves du contraire !
Alors pourquoi tant de différences de traitements ?