4 décembre

Publié le 29 Novembre 2014

4 décembre

Ce sera le jour où un peu plus de 4 millions de salariés, fonctionnaires, agents des collectivités territoriales et établissements publics divers et variés sont appelés à voter pour désigner leurs représentants dans leurs instances statutaires.

Ce ne sera pas une surprise pour les canaillophiles, Canaille le Rouge soutien ses camarades de la CGT, meilleurs moyen de claquer avec vigueur le beignet de tous les complices du pouvoir et du patronat et de défendre le statut de la fonction publique face aux attaques de cet arc en ciel palots de la couleur mais déterminé des idées qui, des roses frondeurs anti prud'hommes au F-haine, n'aiment les travailleurs que dociles et soumis ou caporalisés.

Par contre, où La Canaille certes un peu isolé même dans son propre camps s'étouffe de colère, c'est de voir comment sa redevance TV pris dans l'impôt capté à partir du droit constitutionel et peu respecté d'avoir un toit, sert  à ignorer cette élection et cela quelqu'en sera le réultat.

4 millions de citoyens appelés pour un scrutin légal et public ne produisent que peenuts, nada, zéro information dans les média publics alors que depuis trois semaines l'élection du président de l'Urticaire Métaboliquement Prévisible et ses 200 000 cotisants privés ont droit à un tiers de la programation des moments dédiés à l'information citoyenne, 20% allant à la version lyonnaise des remakes des grand' messes de Nuremberg, et le reste à la répartition de la manne publicitaire pour le jeu de ballon rond ou ovale et à la météo qui a pour constante de ne pas dans ses effets engager de façon visible la responsabilité du gouvernement ou (et) du patronat...encore qu'en matière d'urbanisme ...!

Si le persan de l'ami Segondat de Juppéland était des notres il ne manquerait pas de se, de nous, interroger.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #élections, #propagande, #télé, #social

Repost0
Commenter cet article