Purges et quarantaines, discours sur la méthode

Publié le 1 Octobre 2014

"...le parti se renforce en s'épurant ..."

(petit livre rose de Cambadelis)

Purges et quarantaines, discours sur la méthode

Au dessus le départ, en bas de page le final 

 

 

Accident de parcours, burn-out politique ? la rue Solferino se fait Corée du nord pour la réputation, du sud pour l'usage de la répression :

 

"Le président du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux, a annoncé mardi 30 septembre la mise à l'écart de certains députés "frondeurs" de commissions clés comme les Affaires sociales, provoquant une poussée de tension au sein de son groupe.

A l'occasion du renouvellement annuel de la composition de ces commissions, Bruno Le Roux a procédé à des changements concernant 26 des 289 députés socialistes, annoncés mardi matin lors de la réunion du groupe socialiste. Cinq élus doivent notamment quitter la commission des Affaires sociales contre leur gré, mais le chef de file du groupe PS a assuré en réunion que "ce ne sont pas des sanctions".

Christian Paul, Gérard Sebaoun, Fanélie Carrey-Conte, Barbara Romagnan et Linda Gourjade, qui se sont abstenus lors du vote de confiance au gouvernement de Manuel Valls le 16 septembre, ont été ainsi remplacés au sein de la commission des Affaires sociales par des socialistes soutenant le gouvernement, a indiqué Jean-Marc Germain, proche de Martine Aubry, avant la réunion.

"On débat vivement des 'déplacements' de députés", a rapporté un frondeur. "La purge des frondeurs passe mal" et "Catherine Lemorton est ivre de rage contre Bruno Le Roux", furieuse notamment d'avoir appris par SMS les changements dans la commission qu'elle préside, a affirmé un autre participant"

nous dit le nouvel obs.


"...le parti se renforce en s'épurant ..." phrase qui pourrait servir de chapeau en attendant de devenir incipit du groupe socialiste au parlement. 

 

La direction du PS a si ce n'est des lettres du moins quelques traces génétiques perdues dans l'héritage de la vieille SFIO, elle les affiche fièrement en reprennant au titre de ses pratiques la phrase de Ferdinant Lassalle (fondateuir du SPD) dans une lettre à Marx en 1852. (eh oui, ce n'est ni Thorez ni Staline qui a écrit cela mais un socialiste électoraliste allemand).

 

"...La lutte intérieure donne au parti la force et la vitalité : la preuve la plus grande de la faiblesse du parti, c'est son amorphisme et l'absence de frontières nettement délimitées; le parti se renforce en s'épurant..."
(Extrait d'une lettre de Lassalle à Marx, 24 juin 1852.)

 

Le problème pour celui qui 150 ans plus tard met en oeuvre ces virils principes c'est que la dernière fois qu'ils ont servi c'est dans la préface du célèbre "Que faire" de Lénine, honni depuis les tribunes par la SFIO (PS successeurs) mais appliquée avec zèle en direction de ses minorités visibles à la pensée centrifuge contraire à la gestion officielle du capital.

 

Les tendances et courants n'étant plus de mise le parti, pour serrer ses rangs, se la joue banquise.
 

Pour Lassalle, le corollaire de cette conception du Parti, sera la purge, nécessaire pour renouveler les effectifs et imposer une tension permanente aux militants, pour attiser leur ardeur révolutionnaire. là pour l'ardeur et la révolution il y a regarder mais pour la purge, le politburo deSolferino assurent l'héritage et sa transmission.

Article 1 le Maquignon de Matignon à toujours raison

article 2 en cas d'interrogation appliquer l'article1

s'il persiste consulter le docteur Cambadélis.

Article 3 si pas de rémission, quarantaine et en cure.

 

Le PS serait-il le dernier parti stalinien du vieux continent ?


Bruno Leroux père joseph éminence grise de l'éminence rose de Matignon, en petit père du peuple de gaôche cela ne manque pas de piquant.

 

le parti se renforce en s'épurant mais la boue reste et ça mousse et ça tourne ; ce qui reste de l'idée révolutionnaire

le parti se renforce en s'épurant mais la boue reste et ça mousse et ça tourne ; ce qui reste de l'idée révolutionnaire

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article