Prud'hommes,

Publié le 1 Octobre 2014

Pourquoi

les sarkocialistes

poursuivent le travail

des Umpollandes

Prud'hommes,

 

La cour d'appel d'Amiens confirme le jugement des prud'hommes qui rejette le licenciement des "Conti" pour "motif économique".

En août 2013, le conseil des prud'hommes de Compiègne avait invalidé le licenciements de 683 salariés de l'usine de Continental de Clairoix pour motif économique, une décision validée ce mardi par la cour d'appel D'amiens.

La cour d'appel d'Amiens a invalidé ce mardi 30 septembre 2014 le motif économique des licenciements de 683 anciens salariés de l'usine Continental de Clairoix dans l'Oise, confirmant la décision rendue par le conseil des prud'hommes de Compiègne.

"Par arrêts de ce jour, 30 septembre 2014, la chambre sociale de la Cour d'appel d'Amiens a confirmé les jugements rendus au mois d'août 2013 par le Conseil de Prud'hommes de Compiègne qui avait jugé illégitimes les licenciements pour motif économique des salariés de la société Continental France employés dans l'établissement de Clairoix et dont la fermeture avait été décidée", indique la cour.

Maintenant vpous savez pourquoi le PS va au-devant des désir du médef en matière de controle du droit du travail.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #prud'hommes, #justice, #luttes, #social, #politique

Repost0
Commenter cet article