Kurdes, Kurdistan, Ankara et théofascistes

Publié le 8 Octobre 2014

Pour aider

à y voir

plus clair

Le kurdistan (carte publiée par le Diplo (Sources : Institut kurde de Paris ; Mehrad R. Izady Université de Columbia, New York.)

Le kurdistan (carte publiée par le Diplo (Sources : Institut kurde de Paris ; Mehrad R. Izady Université de Columbia, New York.)

Les événements confirment tragiquement ce qui était prévisible.

La Turquie, fer de lance de l'Otan, régime qui oscille entre autoritarisme et dictature théocratique vient au secours des théofascistes en réprimant les kurdes à l'intérieur de ses frontières* et en vérouillant sa frontière pour permettre aux théofasciste de perpêtrer le massacre des Kurdes qui sont en première ligne contre les "ennemis" désignés, armés et protégés par la coalition impérialiste qu'elle annonce combattre mais laisse là agir à sa guise.

 

Se révèle ainsi l'objectif de l'opération EIIS : déstructurer les états en place démembrer leur frontière pour réorganiser la région à la fois pour que le Capital occidental reprenne possession des richesses naturelles et continuer les manœuvres pour isoler l'Iran et se positionner dans une marche à tout prix vers le château d'eau de la planète que constitue l'Himalaya, au passage faire main basse sur les ressources minières et terres agraires qu'il convoite.

Le peuple Kurde, ses exigences et pratiques démocratiques, sa volonté de retrouver son unité et sa souveraineté démantelée par l'empire ottoman et les colonialistes européens reste un obstacle que les héritiers politiques des Ottomans et colonialistes s'efforcent de supprimer.


La France avait dit qu'elle aiderait les Kurdes, leur fournirait des armes.

 

Danielle Bleitrach raconte qu'à l'occasion d'une rencontre très récente, un cinéaste Kurde lui disait que dès que des revers sont imposés aux théofascistes, les armes prises qui servent à massacrer (le terme n'est pas trop fort) les kurdes sont des armes françaises.Curieux comme circuit d'assistance, la Françafrique nous avait habitué à plus de doigté et d'efficacité.


La presse spécialisée rapporte régulièrement que les matériels qui servent à réprimer les mouvements populaires en Turquie font l'objet d'âpres concours ou marchandages où la France, du moins ses marchands d'engins et matériels de répression, sort souvent gagnante (c'est la filière Alliot Marie tant vantée pour venir au secours de Ben Ali en Tunisie).

 

En terme d'aides publiques, Satory se porte mieux que feu "les arts ménagers" ou le salon du livre.

Les masques tombent : un des pivots de l'Otan agit au grand jour comme allié des théofascistes et réduit à néant l'argument de la guerre de civilisation. Il n'est que le prétexte à une gigantesque répétition encore plus sanglante pour les peuples et singulièrement les femmes et les filles de ce que fut l'aide apportée aux Talibans afghans, la Turquie d'aujourd'hui jouant un rôle qui pour beaucoup ressemble à celui alors attribué par les USA au Pakistan.

La diplomatie française une fois encore vole au secours des théofascistes de Kiev à Mossoul ou Ankara en faisant croire qu'elle est toute dressée à les combattre.

Parions que l'année prochaine la diplomatie et le gouvernement français vont tenter de noyer de larmes de crocodile le souvenir du génocide arménien dont ce sera le centenaire de façon à ce que cela masque celui qui se poursuit contre les Kurdes.

Les photos d'alors témoignent que les méthodes des armées ottomanes étaient les mêmes que celle du corps expéditionnaire français contre les peuples colonisés, méthodes reprises par les marines US au Vietnam avant de passer le relais aux théofascistes d'aujourd'hui : assassinats, viols systématiques, malles d'osiers, bacs ou tas de têtes coupées exposées complaisamment pour la photo souvenir (pas de vidéo à l'époque).

 

Les théofascistes qui indignent légitimement les populations aujourd'hui par l'horreur de leurs actes non seulement sont armés mais ont été formés à bonne école.

 

* Dans la nuit de mardi à mecredi plus de 12 morts tués par la police turque ou les milice au service d'Erdogan au pouvoir à Ankara lequel demande le droit d'engager une opération terrestre (contre qui?) mais laisse massacrer les populations aux portes  de son pays.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Théofascistes, #Kurdes, #Politique, #impérialisme

Repost0
Commenter cet article

RBOBA 08/10/2014 22:10

Eh oui, cette analyse, bon nombre d'entre nous l'ont déjà faite dès les pseudo printemps arabes et dès les pseudo manifestations pacifiques contre "le régime de Bachar". C'est effectivement l'Iran qui est visée, la destruction totale de la Syrie, l'éclatement de tout ce Moyen-Orient dont on veut redessiner les frontières pour le bonheur....... d'israël et de ses fontières sans cesse repoussées toujours plus loin (du Tigre à l'Euphrate) Ne jamais l'oublier, Et ces désordres ou plutôt chaos organisés sur tous les continents le sont par un même chef d'orchestre qui dispose non pas d'un orchestre de chambre, mais bien plus que d'un orchestre symphonique dont la mélodie n'évoque en rien l'Ode à la Vie. De ce côté-ci du Monde, rien, c'est-à-dire, personne ne bouge pour dénoncer cette vaste et jamais égalée en tout cas avec une telle synchronisation, opération de destruction des lieux et des gens. Ecoeurant !