Ukraine 1 -Ebola 0

Publié le 5 Septembre 2014

enfin

pas tout a fait

mais

quasiment

Ukraine 1 -Ebola 0

Des faits qui se percutent mais qu'il ne faut ni entendre ni voir et surtout ni voir et entendre ensemble:

1) Octobre 2012 : 

Un premier groupe de sept pays, dont la France, le Japon et l'Allemagne, ont signé vendredi à Tokyo les premiers accords bilatéraux qui vont contribuer à augmenter de 456 milliards de dollars les ressources du Fonds monétaire international (FMI). La France s'est engagée sur un montant de 31,4 milliards.


2) Août 2014, récapitulatif :

L'Ukraine a reçu 1,39 milliard de dollars dans le cadre d'un plan d'aide adopté par le Fonds monétaire international (FMI) en mai, a annoncé jeudi le ministère ukrainien des Finances.
"Une partie de cette somme, près d'un milliard de dollars, servira à soutenir le budget national", a indiqué le ministère.
Début mai, Kiev a reçu la première tranche de 3,2 milliards de dollars du crédit promis par le FMI.
Au total, le FMI envisage d'accorder 17 milliards de dollars à l'Ukraine à la condition qu'elle applique un programme de rigueur budgétaire drastique. Parmi les conditions imposées à l'Ukraine figurent un régime de change souple, une augmentation des tarifs communaux, une réforme du système de retraite et une réduction des dépenses budgétaires.
Il s'agit d'un troisième plan d'aide accordé par l'institution à l'Ukraine depuis 2008.


3)Début septembre :

Le FMI a annoncé que Kiev aurait besoin de 19 milliards de dollars d'aide supplémentaires s'il poursuivait son opération militaire dans l'est de l'Ukraine en 2015.
L'Ukraine est au bord d'un défaut de paiement. Selon la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), cette année, l'économie ukrainienne chutera de 7% et en 2015, sa croissance sera nulle. Pour sauver l'économie, Kiev compte sur des emprunts extérieurs.


À plusieurs reprises, le FMI s'est inquiété des conséquences d'une escalade du conflit et a admis qu'une aide financière supplémentaire serait nécessaire en cas d'aggravation des tensions dans l'Est ukrainien, poumon économique du pays. Fin avril, la communauté internationale au total s'était engagée à fournir 27 milliards de dollars aux autorités ukrainiennes.
Un plan d'aide pour "rétablir" la stabilité macro-économique. "la communauté internationale" (il va falloir redéfinir le concept) tient parole.

Dans son très bref communiqué vendredi, le FMI ne fait pas mention de la situation sur le terrain et rappelle simplement que "le plan d'aide accordé à Kiev vise à "rétablir" la stabilité macro-économique et à relancer la croissance du pays lire " pourra "servir a se fournir en armement pour rétablir l'ordre dans le Donbass y compris en armant ses milices fascistes pour mater les population".

3 septembre 2014 : Ebola a aussi installé les pays touchés dans "une situation économique des plus préoccupantes". Au point que le 28 août dernier, le FMI a tiré la sonnette d'alarme. A en croire l'organisation, "l'épée de Damoclès d'un net ralentissement de la croissance économique, le risque de besoins de financements, l'augmentation de la pauvreté et de l'insécurité alimentaire, sont brandis sur les trois pays les plus touchés (Guinée Conakry, Sierra Leone, Liberia)". Aussi, selon la Banque africaine de développement, qui a mobilisé une aide d'urgence de 60 millions de dollars, Ebola pourrait coûter 1 et 1,5 point de PIB à ces pays (c'est l'unité de mesure du FMI, pas le nombre de morts... comme en Ukraine.

Mais à ce jour, sauf erreur ou omission aucun budget spécifique, aucune réunion d'urgence du FMI pour injecter des fonds dans la recherche, l'assistance technique locale pour une prophylaxie d'urgence et autres besoins vitaux.

5 septembre : l'Europe débloque 140 millions d'€ pour " aider l'Afrique de l'Ouest " et participe au prêt de 3,4 Milliards d'€ pour que l'Ukraine achète des armes à ceux qui donnent 140 millions pour l'Afrique... et lui vendent ausi des armes.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #international, #otan

Repost0
Commenter cet article