Sénat. clarification et enseignements :

Publié le 29 Septembre 2014

ce que révèle

le système antidémocratique

des grands électeurs.

le censitaire de la Restauration

au service de la réaction

Sénat. clarification et enseignements :

Félicitons ceux qui font des efforts pour bien cerner la question

 

 

On ne tient pas longtemps caché le fond des choses dès lors que le vent souffle pour dégager les feuilles mortes qui se précipitent à l'appel et  recouvrent de drôles de cuisines.

 

La droite est officiellement en place au sénat après avoir été en tenue rose de camoufflage pendant trois ans.

 

Toutes les lois antisociales du gouvernement ont été adopté par le Sénat.

 

Seuls les textes portant atteintes aux prés carrés des caciques ont été timidement tenus à distance.

 

Le Sénat n'avait de gauche que la façon de masquer ses penchants à droite.

 

Eclairage stratégique aussi sur comment le "P"c"F-FdG" gagne une sénatrice dans les côte d'armor. Grattons un peu pour voir la réalité: en acceptant de voter PS pour avoir ses voix en retour, le P"c"F a choisi de se faire élire avec les voix des adorateurs de l'ANI, de la casse de la SNCF, de la répression sociale, l'aide des boosters du CICE et du laisser faire dans la casse industrielle.

Se faire élire avec les voix de ceux qui se couchent devant les hooligans du choux fleurs mais envoient les CRS sur les piquets de grève des travailleurs.

 

Dis moi avec qui tu t'allies, je te dirai qui tu es.

 

Autre enseignement, et de taille : l'arrivé du f-haine par un escalier d'honneur balisé de longues dates par les reculs sociaux ayant conduit aux résultats des municipales. Interet de ce scrutin, il met en lumière le vote de classe des nantis de la république qui sont la quasi totalité des notables grands électeurs.

 

Avec la sénatoriale et le système censitaire  (le vote est obligatoire et tous sont allés voter) tous les grands électeurs sont des notables (élus) ou désigné par les candidats.

 

Ceux qui là ont voté f-haine ne sont pas issus des catégories populaires, des ZUP ou villes ouvrières. Les notables qui stigmatisent le prolo ont fait corps et produisent ce résultat qui est certes lié pour part à l’abstention au municipale et au plein des voix censitaires de la sénatoriale mais qu'ils pouvaient contenir si comme ils disent , ce vote était d'essence populaire. Au contraire sans contrainte il l'ont démultiplié.

 

Pour élire les deux entrants mais aussi audelà dans les résultats, toujours aucun ouvrier ou caissière de supermarché, pas de cheminot ou de sidérurgiste ni d'infirmière. Personne des ZUP et, note le Monde, dans ce scrutin censitaire de notables :"Si le FN n'obtient « que » deux élus, il faut souligner que le parti réalise des scores bien au-delà de ce qu'il pouvait espérer. En tout, le parti d'extrême droite réunit 3 972 suffrages de la part des grands électeurs, alors même qu'il ne disposait que d'un millier de voix acquises."

 

Voila qui va permettre de mieux cibler comment combattre efficacement l'extrême droite, ses liens intimes avec la réaction etcomme l'Ile de France n'étaient pas concerné la fiin de la fable du basculement de la ceinture rouge comme cause première de la croissance du f-haine (sachant que Fréjus n'est pas La Courneuve et qu'à marseille le clanisme socialiste confirmé par les résultats dégage un espace aux fascistes, et que pour ces deux élus "il ne fait que doubler ses voix " quand ailleurs il les quaduple.

 

La nature de classe de ces soutiens (pas d’abstention autorisées au sénatoriales, extrême faiblesse des votes blancs) en rajoute à la démonstration si cela était nécessaire.

 

La vérité fini toujours par tracer son chemin mais en particulier auprès de ceux dont est le plus proche soumis à matraquage idéologique, que c'est long et difficile. Raison de plus pour ne pas baisser les bras et de persister à taper sur le clou.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politiquie, #compromissions, #sénatoriale

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 30/09/2014 10:27

Il y a quelque chose de profondément malhonnête dans ce système de Grands Electeurs qu'il serait plus juste de qualifier de COPINAGE entre Grands Commis de l'Etat sur le dos des citoyens français. Grands Commis de l'Etat français , terme couramment employé par certains pour désigner par exemple des Maurice Papon et compagnie. Toute une référence d'honnêteté et d'humanisme !