Que monte une colère qui aille les secouer le plus fort possible

Publié le 29 Septembre 2014

Honte à ce pouvoir

honte à ceux qui copinent

et se font élire avec

et font ainsi

le lit de la droite

et

la bauge

de l'extrême droite

Que monte une colère qui aille les secouer le plus fort possible

La Canaille ce soir est rouge de rage et rouge d'orage.

 

Au moment où des milliards sont injectés à fonds perdus (pas pour tous le monde) pour payer des dividendes, au moment où la fraude sociale est mise en évidence pour plus de 20 milliards d'Euros, où les exonérations de "charges" nous volent pour 30 à 40 milliards dans les comptes sociaux, le gouvernement annonce aujourd'hui fracasser le socle fondamental de la solidarité intergénérationelle en frappant les familles les plus vulnérables pour dit-il "économiser" 700 000 millions.

 

Dépèche d'agence de ce 29 septembre au soir :

 

"Le gouvernement a décidé d’économiser sur les prestations familiales. Marisol Touraine, ministre de la santé et des affaires sociales, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du budget, ont confirmé lundi 29 septembre que plusieurs prestations allaient subir un large coup de rabot dans le cadre du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2015. 

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), présenté officiellement lundi, prévoit environ 700 millions d’euros d’économies sur la branche famille."

 

Ils font voler en éclat un principe fondateur de la constitution, issue des ordonnance de 1944 pour complaire à ceux qui appellent à détricoter le pacte républicain né de leur honte et de la défaite que leur a infligée alors le peuple.

Parmi la chaines des saloperies annoncées, Canaille le Rouge relève ces deux là (et l'argumentation odieuse qui tente de les justifier) :

Baisse de la prime à la naissance

Cette prime de 923,08 euros versée au septième mois de grossesse à la plupart des familles, exceptées celles dépassant 46 888 euros de revenus annuels pour le premier enfant, sera diminuée à 308 euros à partir du deuxième enfant. Le gouvernement estime que les frais d’équipement sont plus faibles pour accueillirun deuxième enfant que pour le premier. Cela va dégager 250 millions d’euros d’écononmies dès 2015. Par ailleurs, la prestation d’accueil de jeune enfant (PAJE) ne sera plus versée qu’à partir du mois suivant la naissance, et non dès le premier mois. 

Réduction de la majoration pour âge des allocations familiales

Actuellement, une majoration de 64,67 euros est versée sur les allocations familiales lorsqu’un enfant atteint l’âge de 14 ans. L’âge  pour la percevoir va êtrerelevé à 16 ans. 

 

Il est évident que cela n'aura pas d'autres conséquences pour les caciques du PS et autres bourgeois de droite et de gaôche que de limiter le nombre de sorties au gymmnase club ou ailleurs mais dans les quartiers populaires cela va être catastrophique. 

Que cela soit les socialistes qui mènent cette action ne surprendra que ceux qui veulent bien l'être.

Ces mesures, c'est loin de ne pas être anodines, sont arrêtées sous l'égide de ministres sarkocialistes imposés sur la grande fortune.

Pour leur faire ravaler leur projet, il semble évident que les manifestations classiques de colères n'y suffiront pas et qu'il va non seulement hausser le ton très fort mais aller demander ces comptes (et qu'il va falloir qu'ils en rendent) à ceux qui passent du niveau de basse traitrise à haute trahison.

Plus un dirigeant du PS à portée de manif et sinon qu'il apprenne à courir. Vite qu'on retouve le chemin de leur permanence ils ne doivent pas continuer à tronçonner tranquilement la France.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #social, #régression programmée, #servilité socialiste, #politique

Repost0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 29/09/2014 19:39

Si une majorité de français pouvait t'entendre , le démantèlement de la République cesserait peut-être , car tout en étant des vautours insatiables , ils n'ont guère de courage pour se confronter à la colère du peuple .
On peut arriver à maîtriser le feu , l'eau dans leurs excès ... mais rarement la colère d'un peuple lorsqu'il est poussé à bout .

jean-marie Défossé 30/09/2014 10:02

Quand je parle des vautours insatiables , je veux bien entendu parler de ceux qui tentent d'assassiner notre République et non pas du PEUPLE français .