Jeux du cirque, la Gorgone et l'art de l'hypnose

Publié le 21 Septembre 2014

et l'art

de

l'hypnose

au service

de la

politicaillerie 

contre la politique

ils en ont tous et tente de faire sonner celles des autres.ils en ont tous et tente de faire sonner celles des autres.
ils en ont tous et tente de faire sonner celles des autres.ils en ont tous et tente de faire sonner celles des autres.

ils en ont tous et tente de faire sonner celles des autres.

Jeux du cirque, la Gorgone et l'art de l'hypnose

Avec elle, ils se sont trouvés la dame pour jouer le "monsieur loyal" de leur cirque. Gorgone du spectacle elle cherche a attirer les regards; avec complaisance les gilets rayés du système intallent les miroirs pour capter les regards.

Pendant ce temps, elle n'arrête pas de faire donner sa charge pour mieux nous mener à sa baguette. 

 

On nous parle des casseroles ; tous se les envoient à la figure pour masquer les leurs parce que peu ragoutantes et sutout détourner les regards des gargotiers qui les manipules .


D'autres avec la dame "loyal" tout en ayant aussi leurs casseroles brunes ou bleu-marines veulent battre leur mesure et nous faire marcher à leur pas cadencé.

Le retour des duettistes et leurs faire-valoirs vont servir d'écrin à ce réchauffé de politique spectacle pour que le peuple ne s'empare pas des leviers économiques et politiques pour transformer la société, seule issue efficace et durable à la crise.

La tournée des pages, des plages, et des studios 2015-2017 est financée par le MEDEF, la logistique sera assurée par le CAC à rentes, les journées parlementaires, universités d'été, primaires et congrès serviront de tribunes aux bateleurs de tous les camps.

Ce n'est pas le retour de Fa# contre super Blummollet avec la Gorgone de Montretout en arbitre, c'est la version XXIe siècle des jeux du cirque où les gladiateurs cherchent à faire patienter et sinon faire s'affronter la plèbe qui ne doit jamais avoir accès aux tribunes.

 

Jeux du cirque, la Gorgone et l'art de l'hypnose

Pour ne pas rester pétrifier, ne jamais regarder la Gorgone...

Et s'occuper de la santé de la République.

Il faut surement l'habiller de neuf, mais sans prêt à porter confectionné à la hâte dans des ateliers clandestins.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #Fa, #2017

Repost0
Commenter cet article