Gattaz et le 8 mai

Publié le 15 Septembre 2014

ou les dessous

d'une

opération télécommandée

Gattaz et le 8 mai

N'est-ce qu'une provocation circonstanciée ou l'expression d'un cap dont le patronat Français s'attache depuis la déclaration de Kessler "pour refermer la parenthèse de 45" de continuer le creusement ?


Selon comment un prend la chose, on peut ou pas voir le fond des choses :
S'agit-il seulement de demander au Premier ministre de rappeler son comparse de Jouy en Josas à la raison ou bien de dire au monde du travail (actifs, chômeurs retraités) c'est à nous de leur faire ravaler leur propos ?


Déléguer à un gouvernement, conduit de plus par un Ben-Hur de pacotille au service des marchands d'esclaves et de gladiateurs revient à laisser les mains libres aux pourvoyeurs de jeux du cirque pour laisser engraisser les patriciens de la fausse république de Rome.


Dire au gouvernement qu'il doit rappeler que ce n'est pas au Medef de dicter la loi serait une bonne chose si ce n'était pas le MEDEF qui avait écrit la feuille de route du dis gouvernement.


Donc plutôt que d'enjoindre ceux qui ne le feront pas de s'en occuper, c'est plutôt aux victimes elles-mêmes de s'en charger et de la façon dont elle savent qu'elles sont efficaces en se rassemblant et agissant autour de leur objectif commun.


En laissant le monde du travail se mettre au boulot pour ses revendications (bien sur, La Canaille en sera), une précision: avez-vous noté les deux dates de jours fériés, avancées au hasard par Gattaz pour les supprimer ?

La montagne du 1er mai ou du 14 juillet étant trop haute à escalader,il avance deux fêtes, non-religieuses.

Singularité des deux dates elles sont celles symboles de la victoire sur la trahison majeure de l'histoire du Capital de notre pays : le 8 mai (Kessler) et la seconde, le 11 novembre, celle de la paix précipitée devant la montée de la peur du rouge en Europe et les répressions du Rhin (Pétain) et jusqu'au Danube la social-démocratie allemande et Noske ( Son rôle central dans l'écrasement de la révolte spartakiste, et donc l'assassinat de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht), voire au Caucase et (déjà) l'Ukraine (Weygand).

 

Quand la guerre qu'ils avaient voulue et qui les finançaient s'arrétait, prennait fin de la première forme de PPP qui de Renault, Citroën à De Wendel ou Schneider (qui avait des votants les crédits de guerre des deux côtés) leur doraient à l'or fin les génitoires.

 

Bref l'UIMM fondée en 1901, celle dont Gattaz père et fils sont dépositaires des mannes et interets, a perdu très lourd. Les 11 novembre et 8 mai, avec la suppression de ces deux jours, ils veulent en quelques sorte s'exorciser de la malédiction de l'émergence de la "ressource humaine" s'émancipant en force sociale consciente décidée à leur filer une sacrée branlée.


Voila aussi pourquoi, avec la bénédiction du Vatican et succursales, ils vous laissent l'ascension, pâques ou la toussaint, le 15 aout, mais sont cadrés sur ces deux dates pour justifier leur proposition.

CQFD et c'est fait.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #économie, #social, #histoire sociale

Repost0
Commenter cet article