Fronde vous dites ?

Publié le 16 Septembre 2014

Le lobbying

à la mode Darty

a naturellement 

fonctionné au PS.

 

 

 

Ce qui emporte l'achat, c'est le contrat de confiance.

Facile, c'est la population qui paie.

Fronde vous dites ?
Fronde vous dites ? Fronde vous dites ?

Si vous trouvez moins cher qui vous remboursera la différence ? 

Coïncidence, chacune de ces frondes coûte environ une douzaine d'€.

Le montant de la "prime exceptionelle" (notez bien, pas augmentation du minimum vieillesse, une prime, exceptionelle) de 40€ va permettre d'investir. 

Au départ, les frondes ci dessus ne sont pas  prévues pour usage parlementaire.

Mais comme elles servent aux pêcheurs éventuellement en eau trouble à lancer de l'amorce pour leurrer le poisson chaland, certainement que le détournement d'usage va leur donner une nouvelle définition et doper le marché dans le 7eme arondissement.

Si un des retraités concernés investit dans une de ces frondes pour expédier en pleine tronche de celui qui a eu l'impudence obscène d'avancer cette mesure - la prime de 40€- comme un choix social progressiste, si le receptioniste du jet de fronde se retrouve pour le long terme en situation d'incapacité politique, il ne l'aura pas volé. Disons même qu'il goutera à sa médecine.

Dans le moment, c'est la confusion voulue, les "frondeurs" parlementaires vont peut-être tirer leur épingle du jeu.

Le problème avec le PS, finalement, c'est qu'il apparaît sur le catalogue politique comme l'est statutairement la magistrature : assise ou debout. Mais en fait comme il est comme tout pouvoir rêve sa magistrature, il est couché. 

De Gaulle avait ses godillots, Hollande entretient ses charentaises

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #parlements, #frondeurs

Repost0
Commenter cet article