Des faits, un article et sa chute

Publié le 26 Septembre 2014

une fois de plus

intolérables

dans leur mise en lumière

affligeants

 pour la restitution

Pas la Casbah à Alger en 59 mais Hébron en 2014

Pas la Casbah à Alger en 59 mais Hébron en 2014

C'est dans l'Huma .fr de ce jour, la conclusion de l'article qui fait part de la façon dont l'armée israelienne à "clos le dossier" (expression de Canaille le Rouge) par  la mort à Hébron de deux jeunes palestiniens accusé d'avoir tué trois israéliens, meurtres ayant servi d'alibi à Netanyahou pour lacher la tornade de fer et de feu sur Gaza :

 

On peut donc s'interroger sur l'opportunité de telles exécutions sommaires, le jour même où les négociateurs israéliens et palestiniens doivent reprendre au Caire les pourparlers indirects pour consolider la trêve à Gaza.... -

 

La journaliste Eugénie Barbezat qui a écrit ce papier n'est pas analphabète et connait le sens des mots. Est-ce à dire si nous suivons sont propos que c'est la date qui pourrait rendre innoprtun et pas l'acte ? Ils auraient pu (du) attendre ? 

 

On ne saura jamais si oui ou non ils ont commis ces meurtres. Cela permet à Netanyahou, profitant de l'indignation de l'éassassinat d'Hervé Gourdel, en se servant lâchement de cette sinistre opportunité internationale de "clore" le dossier sans avoir de compte à rendre sur l'origine de son déchainement meurtrier.

 

Pourtant il y avait autre chose à dévellopper : concernant cette exécution par Tel Aviv, info peu reprise du communiqué de l'armée israelienne (et là notons par contre que E Barbezat le relève sans poursuivre : 

 

"le lieutenant-colonel Peter Lerner, précisant : "Nous avons ouvert le feu (1), ils ont riposté (2) et ont été tués dans l'échange de tirs (3)", a dit le porte-parole."

 

La numérotation réalisée par La Canaille montrant la procédure délibérée d'élimination.

Ce qui confirme la volonté délibérée de ne pas les faire prisonnier et présenter à un tribunal, de procéder à une exécution sommaire ce qui relève des violations des conventions de Genève et de la charte de l'ONU. Ce qui ne fera qu'une série de plus.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #meurtre, #Hébron

Repost0
Commenter cet article