Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

E= MC2, en finance aussi

Faillite de la banque "espitito Santo" ses propriétaire et politiciens inclus) 4,4 milliards d'euros de fonds publics pour la renflouer.

 

Mise en faillite de l'Argentine par les vautours de Wallstreet : 970 millions d'Euros.

 

Oui le principe de relativité s'applique ausi à la physique monétaire

« L'argent est devenu, pour beaucoup, la dignité de la vie : il rend libre, est l'hygiène, la propreté, la santé, presque l'intelligence. » Emile Zola-l'Argent, un livre à lire et faire lire tant il est profond et d'actualité.

« L'argent est devenu, pour beaucoup, la dignité de la vie : il rend libre, est l'hygiène, la propreté, la santé, presque l'intelligence. » Emile Zola-l'Argent, un livre à lire et faire lire tant il est profond et d'actualité.

Il était une fois une petite collectivité des bords du Tage, presque une communauté de gens bien mis, propres sur eux, ayant pignon sur rue, allant à la messe le dimanche, messe qui leur avait donné l’idée de fonder la banque du Saint Esprit. Ne leur donnerait-on pas le bon dieu sans confession avec un nom pareil ?

La dite banque grâce à l’appui confraternel et à coup sûr intéressé du très coopératif Crédit Agricole (si, si, le notre) dès que droite et socialistes privatisèrent les banques nationalisées par la révolution des œillets, se mis à jouer à un monopoly aussi discret qu’à risques. Nos gens se piquaient de faire le bonheur économique et financier de leur partie de peuple (très circonscrite) même si la santé de tout le peuple (sauf eux) parfois demandait des traitements rudes pour préserver leur avenir que les personnages de la branche politiques de la camarilla se chargeait d’administrer avec l’aide de l’UE et ses commissions diverses et avariées.

Bien sur, au passage, on a des charges incompressible de représentation, standing etc. Pour faire face, via un détour par l’Angola, ils se servaient dans la coupe à fruits et évitaient ainsi tout risque de carence alimentaire ou en vitamine d’autant que les liens avec les pays de cocagnes de l’ex empire colonial permettait de blanchir discrètement la part du butin confisqué.


 

Mais, et ce malgré la veille interdisant l’accès par leurs Ladon, des opérations mal calibrées ont découvert le pot aux roses et mis à jour un petit Padirac dans le jardin des Hespérides.


 

l’État portugais, juste, comme toujours quand il faut sauver les banques, s’est résolu dimanche à renflouer à hauteur de 4,4 milliards d’euros la banque en difficulté Espirito Santo (BES). Cette honorable institution “ familiale ” est en défaut de paiement et là, l’UE renfloue à hauteur de ces 4,4 milliards d’Euro.

Camarade de la SNCM goûtes le sel de l’opération à l’aune des 440 millions d’amende infligée par l’UE au Service public de Navigation entre la Corse et le continent

Rappelons que juste en face, un peu plus bas de l’autre côté de l’Atlantique, les tribunaux américains mettent l’Argentine en faillite pour un montant de 970 millions de ces mêmes euros, liés au passif des cousins de la banque portugaise à l’époque de la dictature où militaires et banquier jouaient ensemble au polo du coté des salles de tortures de l’académie de marine.

Chef d’œuvre d’œcuménisme , les banquiers catholiques, protestants, juifs musulmans sont tous cousins et l’argent n’est ni casher, ni halal, ne fait jamais maigre et c’est pour eux gras tous les jours.

“ Le gouvernement portugais puisera ainsi dans l’enveloppe de 12 milliards d’euros réservée aux banques dans le cadre du plan de sauvetage du Portugal négocié avec la troïka (UE-FMI-BCE), dont il restait 6,4 milliards d’euros ”. nous apprend la presse . Tient donc, il y a une envelloppe ? des sous, alors, il y en a mais ne servent qu’à çà ?

Arrête tes provocations candides, Canaille. Et poursuit donc vers l’essentiel :

 Une fois séparés des mauvaises créances, les actifs sans risque auront plus de chance d’attirer des investisseurs privés, notamment des banques étrangères, et de retourner ultérieurement en Bourse . nous dit doctement le Monde.

Libé précisant : “ L’injection de fonds publics est également de nature à calmer l’inquiétude des épargnants, qui ne seront pas mis à contribution. Le cas du Portugal est le premier test des nouvelles règles transitoires en vigueur en attendant la mise en place en 2016 de l’union bancaire européenne qui vise à éviter aux contribuables de payer pour les banques. ”

“ La solution trouvée pour Banco Espirito Santo «contribuera à rétablir la confiance dans la stabilité du système financier» du Portugal ”, a estimé la Commission européenne, qui a jugé le dispositif “ conforme aux nouvelles règles en vigueur ”.

le 14 juillet le premier ministre du Portugal déclarait : ”« Il n'y a aucune raison pour que l’état intervienne dans une banque qui a des fonds propres solides »,

Il faut dire que c’était délicat : un magnifique scandale comme seul Suez, Panama, UBS et quelques Crédit Lyonnais ou HSBC de même facture savent les distiller pour, sur ce terrain, concurrencer les grandes de Wallstreet.

La recettes est simples : vous prenez le gratin politique et financier qui organise un système mafieux d’évasion fiscale qui met à sec l’économie d’un pays (ici le Portugal mais il n’a pas l’exclusivité) la crise des finances publiques ainsi engagée vous laminez toutes la protection sociale et privatisez tout ce qui est public pour “ combler les déficit ” d’ailleurs vous ne pouvez pas vous dérober c’est un ordre de la Troïka, et le traité, justement de Lisbonne, adopté contre l’avis des peuples ou non consulté, lui en donne le pouvoir.

L’argent public volé par ces politico financiers ripoux qui au siècle dernier seraient déjà suspendu au bout d’une corde va être comblé par de l’argent public fruit du pillage social à auteur d’un tiers des fonds réservés au Portugal et va ainsi restaurer les marges des mêmes ripoux financiaro politiques avec l’aide des politicien ripoux qui financent la fraude fiscale avec l’argent des travailleurs portugais et de l’UE réunis.

Quand aux siècles d’avant les auteurs de ces frasques ici révélées se balançaient parfois au bout d’une corde, le plus souvent c’était leur pairs qui les y accrochaient pour les punir d’avoir dévoilé le secret.

Vous suivez toujours ?

Cela conduit à une conclusion toute bête et Banco Espirito Santo calant sa simplicité biblique : Ffire exploser l’UE.

C’est une mesure de salubrité indispensable pour mettre en taule les penseurs, acteurs et bénéficiaires de ce système, isoler et retirer les leviers à ceux qui le font tourner. Un système qui porte un nom : le capitalisme .

Quand les marges sont moins goulues et plus étalées dans le temps on ne le remarque pas ou moins c’est l’accélération des appétits du capital et ceux qui le maîtrise qui aide à mettre en lumière, sinon c’est toujours la même recette.


 

Pour l'instant en guise de "post scriptum" mais qui devra certainement avoir un developpement :

4 aout au soir, le titre du Monde.fr:

"Le Portugal sauve Banco Espirito Santo au détriment de ses actionnaires"

le bon sens aurait du dire "au détriement du peuple portugais" mais le peuple, génétiquement, le Monde ne connait pas trop.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/08/04/le-portugal-sauve-banco-espirito-santo-au-detriment-de-ses-actionnaires_4466535_3234.html

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article