Bombardements (bis, ter quater etc.)

Publié le 8 Août 2014

Outre arrêter la folie

et

cautériser ses causes,

il faudra bien un jour

clarifier pour l'Histoire

Bombardements (bis, ter quater etc.)

Il faudra d'ici quelque temps parvenir expliquer à expliquer aux générations futures comment les USA en sont arrivés à bombarder ceux à qui ils ont fait la courte échelle pour éliminer celui (ceux) qu'ils avaient installés quelques années auparavant.

Canaille le Rouge souhaite bien du plaisir aux historiens chargés de rédiger de façon synthétique le manuel.

Parce qu'enfin, en Irak, l'occident, GB et USA à la manoeuve, poussant le parti Baas et attisant les rivalités internes met en place un certain Saddam Hussein qui éliminera à la façon Pinochet les progressistes irakiens y compris dans le Baas.

Cela afin de permettre à l'OTAN, afin de mener l'offensive contre l'URSS d'alors, assurer la protection du Shah de Perse qui a fait pareil que Saddam en Iran quelques années plus tôt en éliminant Mossadegh et prendre pieds sur les réserves pétrolières du moyen orient.

Seulement voilà Saddam n'étant plus en odeur de sainteté, il faut l'éliminer, au besoin en inventant un des mensonges des plus éhontés de l'histoire au même niveau que l'incendie du Reichstag avec les fameuses armes de destructions massives.

L'injustice manifeste commises par l'impérialisme va jeter dans les bras des milices islamistes des milliers de jeunes principalement des pays pillés et ruinés, sans repères, devenus chair à champ de bataille.

Dans la même période (années 90), les mêmes USA pour contrer (toujours elle) l'URSS arment et encadrent les Talibans en Afghanistan et poussent ceux qui sèment guerre, terreur et désolation dans un monde musulman en crise, ces mêmes USA soufflant sur les braises par leur aide sans conditions à un état d'Israël qui spolie les Palestiniens à tour de bras sans hésiter à manipuler la spoliation au lance-flamme et au F16.

Les "petits drones idéologiques initiaux" de Langley (Virginie) s'autonomisent se charges de munitions de fer et de feu pour parties offertes par leurs géniteurs et échappent à la maîtrise de ceux qui se croyait leur maître incontestable.

Pour autant par des alliances avec d'autres puissances intégristes du coin, ils continuent d'alimenter leurs créatures. Lesquelles viennent maintenant mordre la main qui les nourrit.

Et voilà qu'Obama en est arrivé à faire bombarder ceux que de Reagan en Bush en Bush, les intermédiaire entretant la chaudière, ils ont mis temps d'effort à rendre opérationnel.

Sauf que demeure une question à laquelle La Canaille ne peut apporter de réponse :
Après quatre guerres et autant de présidents des USA voir plus, hormis les victimes de leurs créatures qui, on ne sait pourquoi, s'en tirent toujours bien, que reste-t-il à bombarder en Irak ?

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Irak, #guerre

Repost0
Commenter cet article