A propos de l'assassinat

Publié le 21 Août 2014

de James Folley

A propos de l'assassinat

Normalement à voir comment il semble marqué, il devrait réagir tout azimut.

 

 

Chez Canaille le Rouge, pas de photo, pas de vidéo ni de spéculations diverses.

Juste une question. Une seule.

Si, comme le dit Obama, c'est bien "EI" qui a assassiné le journaliste, que va faire la Maison Blanche contre Mac Cain (Sénateur US) qui s'affiche de façon obscène avec les responsables de cette structure et revendique de les aider, les finance et les arme comme il finance les nazis de Kiev ?

Les journalistes américains vont-ils user de leur pugnacité qui fait référence pour exiger une enquête conduisant à des sanctions judiciaires incontournables pour ce qui serait alors une complicité majeure dans le meurtre de James Folley ?

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article

RBOBA 21/08/2014 23:11

That is the question ! Mais il faudrait aussi que nos journalistes (????) honnêtes, intègres (????) et nos responsables politiques idem (??????) demandent des comptes à Blumollet qui vient de déclarer, toute honte bue, que oui "la France a bien livré des armes à la rébellion syrienne". mais pas à l'EIL (Daech), ah, bon ! Il les reconnaît entre tous, et quand bien même, cela ne releve--t-il pas de l'ingérence dans les affaires d'un Etat souverain ? Cela n'est-il pas illégal ? Et si moi, il me prenait l'envie de me débarrasser de ce triste sire, bien avant les prochaines élections, et que pour ce faire, quelques ami(ie)s et moi qui partageons les mêmes opinions, car nous avons fait depuis longtemps l'analyse de la situation, nous mettions en tête de faire appel à des "mécènes" Etrangers qui accepteraient de nous "équiper" voire même, de nous fournir en individus venant des quatre coins de la planète, comment cela s'appelerait-il ? On a atteint les abysses. Et quant aux commentaires venus de la presse mais aussi de nos "responsables" politiques, en tête, le premier d'entre eux, ils sont d'une indécence rarement égalée. Même si le meurtre de ce journaliste a vraiment eu lieu, en quoi cet acte commis à son encontre est-il plus "barbare" (sic tous les commentaires) que lorsqu'il se fait depuis plus de trois ans maintenant à l'encontre de l'entièreté du peuple syrien (sunnites, chiites, chrétiens de toutes obédience...). Ce serait donc comme en musique : une blanche vaudrait deux noires, ou si vous préférez, il faut deux noires pour faire une blanche. Là est l'indécence également : les commentaires de vierges effarouchées de ceux qui ont créés, entraînés, armés et encouragés cette bête immonde, cette créature qui se retourne (mais attendons la suite) contre son créateur.