Réponse au Berger

Publié le 12 Juillet 2014

Réponse au Berger

En rappelant que ce n'est pas la CGT qui en Lorraine a accepté de débattre avec le f-haine mais bien celui qui fut le poisson pilote orange de la liquidation de la sidérurgie avant de devenir courroie de transmission officielle entre l'UE, le PS et la dite CFDT,  Canaille le Rouge a nommé le célèbre Edouard Martin.

Les amalgames insupportables de Berger lui valent cette missive du SG de la CGT :  

Réponse au Berger

La Canaille partage le renvoi derrière sa ligne de fond de cour (par court mais bien celle du château). 

Les salutations ne méritent même pas ce "cordiales" qui sont juste un signe de civilité.

Après les reniements succéssifs (commerce, sidérurgie, Mory Ducrocq, SNCF et combien d'autres), il est bon qu'enfin les distances s'établissent pour isoler le vecteur du chancre mou de la trahison du monde du travail. 

Réussir  faire pire que Notat et Chérèque père et fils réunis en si peu de temps installe durablement le vassal du château dans un triste livre des records.

Camarade qui avez cru à la CFDT, resaississez-vous , ouvrez les yeux et fuyez. 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article