National sionisme

Publié le 21 Juillet 2014

Un concept

qui n'est pas inventé

par

Canaille le Rouge

mais par

les corp francs

du régime de Tel Aviv

L'homme dont la candiature a été soutenu par Sarkozy et Netanyahou siège à l'Assemblée nationale

L'homme dont la candiature a été soutenu par Sarkozy et Netanyahou siège à l'Assemblée nationale

Intéressant de savoir qui sont et ce que disent les interlocuteurs de Fabius dans ses tournées.

Interressant de connaitre comment une forme de propaganstaffel (Canaille le rouge à quelques quartiers de noblesses à valoriser pour user de cette comparaison concernant la façon dont le VRP du franzosische Goebbelsgruppe use du mensonge) .

 

"En plein cœur de Paris, sur la place de la République, non pas des centaines ou des milliers, mais des dizaines de milliers de personnes qui crient 'Mort aux juifs', 'Nous allons vous tuer'. »

 

En réponse comme dans un drame antique, il y a cet accompagnement :

 

"Si nous voulons mettre un terme à la guerre, nous devons raser Gaza."

 

Ces propos ont été tenu publiquement par des personnages politiques ayant rang de parlementaire dans leur pays.

A Tel Aviv le ministre des étranges affaires du gouvernement Valls rencontre les partis au pouvoir dont le Likoud.

A Tel Aviv un député de la république française du groupe UDI (Lagarde et autres http://www.nosdeputes.fr/groupe/UDI ment comme un Goebbels quand "s'allume" l'incendie du Reichstag .

Commençons par le second : Le député de l'UDI Mayer Habib était l'invité d'une chaîne israélienne,Aroutz 2, pour parler des manifestations pro-palestiennes qui se sont déroulées en France.

C'est sans ciller que M. Mayer Habib a osé dire ce : «En plein cœur de Paris, sur la place de la République, non pas des centaines ou des milliers, mais des dizaines de milliers de personnes qui crient 'Mort aux juifs', 'Nous allons vous tuer'. ».

Vous trouverez plus bas la vidéo des propos de ce que cet élus de la République française a proféré devant les caméras des télés israéliennes.

Ces propos sont mensongers et calomniateurs. Ils sont une offense au peuple français dont il détient un mandat.

A-t-il été convoqué devant la questure de l'Assemblée nationale pour venir s'expliquer sur ces propos inquaifiables ?

Peut-il impunément user d'un mandat qui lui sert à mentir de façon si insolente ? il est vrai qu'intronisé par sarkozy il est  bonne école.

 

Passons au second.

Voici maintenant qui pilote la majorité de la Knesset et monte le duo idéologique avec le sieur Mayer.

Pour qui aurai l'intention de monter un procès en antisémitisme contre Canaille le Rouge rappelons que celui-ci persiste à donner rendez vous rue Geoffroy l'asnier pour examiner ensemble qui a et qui n'a pas sa famille qui brode de lettre de sang le droit d'user ou pas de la mémoire du génocide pour étayer son propos.

Posons maintenant la question liée aux interlocuteurs de la diplomatie française revisitée par Dalamoch :

Jacques Kupfer est "un homme politique" israélien, Canaille le rouge dit "un nazi à kipa". Co-président du Likoud mondial et membre du bétar, lesquels sont comme cul et chemises avec la LDJ en France, laquelle LDJ est la milice fasciste qui organise provocations et ratonnades à Paris.

Kupfer, concernant l'Iran déclarait que les sanctions économiques ont eu “l’effet d’une piqûre de moustique sur un missile blindé“, selon celui-ci "un bombardement classique par l’aviation israélienne des infrastructures nucléaires iraniennes n’est en rien la solution finale au danger mortel que représenterait le nucléaire iranien".

 

Le terme "solution finale" et l'arme atomique comme moyen justifie ici celui de "nazi à kipa"

 

C’est donc tout naturellement que le co-président du Likoud mondial propose l’utilisation massive de l’arme atomique contre la République islamique.

” Après tout, précise Kupfer, fin dialecticien, vitrifier l’Iran serait dans la lignée de la destruction justifiée de Hambourg et Dresde aux mains des nazis, de la destruction d’Hiroshima et Nagasaki aux mains des alliés japonais du Reich.”

Cela, c'était avant. 

Et maintenant ?

Voici ses dernières déclarations :

 

'Lorsque les alliés ont voulu mettre un terme à la guerre contre l’Allemagne nazie, ils ont détruit la ville de Dresde. À juste titre. Lorsque les États-Unis ont voulu mettre un terme à la guerre contre le Japon ils ont détruit Hiroshima et Nagasaki en lançant la bombe atomique. À juste titre. Si nous voulons mettre un terme à la guerre, nous devons raser Gaza.


Gaza doit devenir un champ de ruines d’où ne peuvent sortir que des gémissements.

 

Il poursuit ainsi :


Si un seul instant, la protection divine et le soutien de notre technologie cessaient de s’exercer, nous aurions à pleurer un véritable désastre.

 

Nous devons considérer ce que l’ennemi a voulu faire et non pas ce que nous l’avons empêché d’exécuter. Nous devons considérer que les centaines de missiles envoyés sur toute l’étendue de notre territoire ont touché les cibles qu’ils étaient destinés à toucher. Notre réaction doit être proportionnelle à leur intention et non pas à la réussite de notre défense.


Nos trois jeunes garçons massacrés par les terroristes arabes méritaient une opération militaire immédiate car il était clair, dès le deuxième jour de leur enlèvement, qu’une issue tragique était vraisemblablement intervenue. Pourquoi attendre ? Pourquoi devons-nous supporter davantage qu’un seul missile sur Israël avant de détruire l’ennemi?'

L'homme qui pose avec Fabius sur la photo officielle publiée hier par La Canaille est juste un peu plus à droite que ce Kupfer.

Cela ne traumatise pas Fabius et les propos du député Mayer ne semble pas affoler le président de l'Assemblée Nationale.

Le loctaire de l'Elysée si soucieux de passer les plats au Medef n'a plus le temps de s'occuper de ces détails. 

Et Valls par son silence couvre l'ensemble.

Dans le diplo de ce mois, sur un de ses blog, Alain Gresh qui a aussi "quelques quartiers de noblesse" à faire valoir en la matière pose une question ; la question :

Un fasciste israélien juif est-il plus acceptable qu’un fasciste néerlandais ou autrichien ? 

Concernant le député UDI Mayer Habib, Canaille le rouge ajoutera un fasciste français.

Vladimir Jabotinsky a créé en 1925 le Parti révisionniste, pour « réviser » le sionisme dans un sens plus nationaliste. Le parti Révisionniste a pour idéologie :

Le mouvement révisionniste s’organise dans les années 1930 en plusieurs organisations :

  • Le Parti révisionniste lui-même, dirigé par Vladimir Jabotinsky.
  • Le Betar, mouvement de jeunesse indépendant du parti, mais qui se réclame aussi de Jabotinsky.
  • L’Irgoun Zvaï Leumi (Organisation militaire nationale), organisation militaire clandestine, considérée comme une organisation terroriste par le Royaume-Uni et l’Agence juive (exécutif sioniste en Palestine mandataire). De 1937 à 1948, l’Irgoun a mené trois campagnes : de 1937 à 1939 contre la population civile arabe, de 1944 à 1947 contre les Britanniques et de la fin 1947 au milieu de 1948 contre la population civile arabe et les groupes armés arabes. Jabotinsky est son chef politique jusqu’en 1940 (fonction assez théorique).
  • Le Lehi, organisation dissidente radicale de l'Irgoun, apparue en 1940. Le Lehi se réclame d’une version radicale du courant révisionniste jusqu’en 42-43, avant de s’en éloigner. Mais certains courants du Lehi restent proches des révisionnistes.

Après la mort de Jabotinsky, en 1940, les trois premières organisations, qui reconnaissaient son autorité, n’ont plus de chef commun.

En 1943, Menahem Begin, ancien responsable du Betar de Pologne, considéré comme un peu plus « dur » que Jabotinsky, a pris la direction de l’Irgoun, 

Post scriptum : il ne semble pas que le ministre de l'intérieur ait dépêché au Palais Bourbon un commando du RAID pour intercepter un certain Mayer habib, animateur de la cellule terroriste recrutant pour une armée étrangère et prêchant la guerre sainte contre la République française.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #facismes, #Palestine, #naziloons, #politique

Repost0
Commenter cet article