Marx était juif, il l'a échappé belle !

Publié le 27 Juillet 2014

 

Regard

sur

les intellectoplasmes

de 2014

et

Gaza

un intellectoplasme  c'est peut-être ça

un intellectoplasme c'est peut-être ça

Marx était juif, il l'a échappé belle !

Sinon son sort était réglé ; il était condamné à devenir un de ces islamo communistes, vous savez c'est un peu comme ces fruits fabriqués en série appelés nectarines mi-carpe mi-lapin, pardon mi un fruit d'un des uns, mi d'un des autres, hybride de pêche ou d'abricot ou de prunes ou de... qui permettent de jeter un voile pudique sur la bio diversité et assurer les profits des mandataires des halles.

Les apprentis sorciers qui dans leur athanor nous fabriquent des nectarines idéologiques qu'on appelle culture, parce qu'ils ont " bac plus X " on droit, comme un policier du syndicat autonome un jour de bavure, à toutes les caméras, tous les micros tous les stylos pour étaler et diffuser leur sapience décrétée sur les spasmes du monde dès qu'un événement apparaît à la surface du globe.

C'est commode, un peu comme quand débarque un pote à l'improviste, rien dans le frigo et l'épicerie (encore un Arabe) est fermée ? Vite une barquette du congélo.

Mitonné dans les chaudrons des instituts patentés et subventionnés par nos sous, que je te sors une barquette BHL, un Adler, voir un moins connu en solde sur un rayon, tout n'ayant pas été vendu la fois précédente. Un tour de micro onde su M6 ou rechauffé doucement sur LCI avant de mettre sur le plateau de France 2 ou de TF1..

Pour les barquettes, il faut dire qu'avant, c'était facile, il suffisait de piocher dans le bac des ex devenus anti ou des décidés anti parce qu'il y a avait une niche à occuper et ça marchait. 

Maintenant avec le temps, faut renouveler le cheptel et comme les nouveaux ne se sont pas fait les dents avec l'anticommunisme, dès que ça braise un peu, leur fiabilité demande d'aller rechercher les vieux croutons dont la crédibilité est pourtant bien entamée.

Dans la période le silence est vraiment d'or tant la parole est d'ordure : BHL qui, malgré les dénégations du rabin de la synagogue de la Roquette, prétend que celle-ci a été attaquée par les hordes islamistes se (re)vautre dans le mensonge avec délectation : 

"A ces imbéciles doublés de salopards, ou l'inverse, on rappellera, à toutes fins utiles, que confondre juifs et Israéliens dans une même réprobation est le principe même d'un antisémitisme qui, en France, est puni par la loi.
On rappellera qu'aucune indignation, aucune solidarité avec quelque cause que ce soit ne saurait, je ne dis même pas autoriser, mais excuser, ce geste virtuellement pogromiste qu'est la tentative d'intrusion, par la violence, dans une synagogue.

A ces salopards doublés d'imbéciles, ou l'inverse, on redira que se rassembler derrière des Qassam en carton-pâte censés reproduire les obus tirés, à l'aveugle, sur les femmes, les enfants, les vieillards, bref, les civils d'Israël, n'est pas un acte anodin mais un geste de soutien à une entreprise terroriste."

Pour ne pas tomber sous le coup d'une acusation de censeur, Canaille le Rouge, vous donne le lien, (si le coeur vous en dit, pour aller y voir de plus près: http://laregledujeu.org/bhl/2014/07/15/gaza-paris/) Mais bon, c'est à vos risques et périls, c'est du BHL et le traitement ultérieur n'est pas remboursable par la sécu.

Petit problème donc, la génération BHL prend de la bouteille au point qu'un Finkielkraut est élu à l'Académie française. Au premier tour SVP, et au fauteuil du Duc d'Aumale. C'est peut-être ce qui explique l'aversion du nouveau petit vert pour tout ce qui vient du monde arabe : un rappel de sa déclaration en 2005 au point que le MRAP ait dû porter plainte contre lui après son interview à Haaretz dont est tirée cette citation :


j'ai constaté qu'ils envoient aussi les plus jeunes en premières lignes du combat. Vous avez vu cela en Israël – ils envoient les plus jeunes combattre parce que c'est impossible de les emprisonner quand ils sont arrêtés. Mais bon, ici il n'y a pas d'attentats à la bombe, et nous en sommes à un stade différent. Je pense que nous sommes au stade du pogrom républicain. "  

 

Certes tant de concentré d'inepties est comme un handicap pour passer la rampe. Mais comme c'est fait pour servir, il y est aidé.

De BHL à Finkielkraut la cohorte des clercs et porte-plumes de l'idéologie assoyant la domination du capital s'est donc reconvertie dans l'anti islamisme un peu comme sur le bord des routes les anciennes stations service deviennent des brocantes ou des boulangeries à pâtons congelés. Faut bien vivre. 

Leur seule interrogation métaphysique à surmonter a été de l'ordre : " Si nous avons eu la peau du communisme, maintenant sur quoi se retourner ?

C'est ce qui dit à sa façon Pascal Boniface : "Ils n'ont aucun mal à jeter la suspicion sur l'islam et ses fidèles. Les communistes hier, ce sont les musulmans qui sont devenus la menace du « monde libre » que représente le monde occidental dont Américains et Européens sont les leaders incontestés."

C'est ainsi que se dessine un paysage de ce qui se veut une pensée chez nos clers et qui donne à peu près celà: Avant c'était "Marx=Staline = Goulag", aujourd'hui c'est ElQaida qui prend la place de Staline, Marx étant éventuellement Averroès et Gaza un Goulag, certes mais voulu par le Hamas (relisez ce que dit à ce propos BHL, vous avez le lien) et en remontant son équation,  il installe ainsi sa curieuse théorie des ensembles qui fera de Marx l'oncle de Ben Laden. Cela pour arriver à vendre son (leur)brouet idéologique. 

Cela au risque même d'à-peu-près surprenant pour des gens ayant statut d'intellectuels officiels.

Prenez le cas Poutine et comment ils le traitent : celui-ci défend (pour avoir contribué avec une virulence incontestable à sa réinstallation, énergie que nos clercs auraient dû saluer) le capitalisme au point d'être dans le club des amis oligarques et intégrer le G20 qu'il préside en 2013. Il est aussi à la tête d'un pays qui est réputé pour être certainement celui du vieux continent où l'anti judaïsme et l'antisémitisme est le plus traqué. Cela devrait valoir créances pour nos gardiens du temple des actions et de la réaction. D'autant qu'il s'est aussi illustré contre les " terroristes islamistes " pour reprendre la vulgate BHLienne. Pourtant, il est vomi par le jockey-club des cavaliers aux idées réactionnaires. 

Pourquoi ? Ne serait-ce pas dû à ce qu'il s'oppose aux visées de l'OTAN des USA et de l'UE à la captation des richesses de tout le plateau continental eurasien ? Mais alors, ce n'est pas religieux, pas culturel ? Serait-ce un antagonisme économique et donc quelques part inscrit dans cette fameuse notion d'impérialisme que les travaux de Marx installait sur l'établi et que Lenine allait tourner et polir ?

Prenez le Maroc : dictature ou le monarque réputé descendant du prophète tient son pays d'une main de fer et muselle son peuple. C'est à l'abri de sa police que BHL couche sur le papier la profondeur de sa pensée, mais un pays où la lecture de Marx reste du domaine du sport de combat et de l'autodéfense par la clandestinité.

Donc la caractéristique judaïque n'est pas non plus le critère premier.

Qu'Israël soit cul et chemise avec toutes les dictatures du golfe persique ne les troublent pas, des pays où le sabre des bourreaux tranche les têtes de qui veut s'en servir pour penser.

Lequel de nos saigneurs de la pensée occidentale n'a pas de pied à terre du coté de Djerba, Doha ou n'aient pas été donné de conférence à Ryad sur la vertu des cultures millénaires de la méditerranée entre deux passage à Tel Aviv ou un débat dans une "implantation"dans un des territoires occupés?

C'est donc qu'il a cette autre chose qui commence à poindre et dont il va falloir faire beaucoup d'efforts pour réussir à démontrer
le contraire à Canaille le Rouge  : ces intellectoplasmes ne sont pas calés sur la défense d'idées mais bien sur celle d'intérêts qui sont des intérêts de classe et dont la bataille des idées , d'autant plus qu'ils disposent du monopole des leviers de leurs diffusions, est le moyen le plus efficace entre deux opérations militaires impérialistes pour maintenir la dictature du capital.

De la prise de la Smala d'Abdel-Kader à Gaza, du duc d'Aumale à Finfielkraut ou BHL et les autres juifs revendiqués ou pas, chrétiens intégristes ou pas, réformés de tout poils, c'est une constance qui fait que le capital haït le juif Marx parce qu'il pense le communisme comme émancipation des peuples et vénère, juifs ou pas, les intellectuels de toutes obédiences qui lui garantissent sont bas de laine, quitte à les stipendier.

Finalement, Finkielkraut installé dans l'historique et très catholique intégriste et antijudaïque académie Française, dans le siège de Louis d'Orléans ci devant duc d'Aumale, n'est pas une erreur ou une coïncidence : la bourgeoisie a une politique des cadres, la preuve par BHL.

Canaille le Rouge 27 juillet 2014.
 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #intellectuels, #Gaza, #Marx

Repost0
Commenter cet article

RBOBA 28/07/2014 18:35

Je pensais que Finkielkkrotte avait pris la succesion de l'écrivain collaborationniste, Félicien Marceau!

canaille le rouge 28/07/2014 19:45

Le premier est un des incendiaire des greniers à blés d'Algérie (voir le tableau de Delacroix). Il a sévit un siècle avant F Marceau. Disons que cela assoie une lignée

pcfcapcorse 28/07/2014 16:13

Il semble que son père se soit converti au luthéranisme. Marx n'était donc pas juif ! rien du tout, simplement. A moins que la judeité ne soit ethnique!

canaille le rouge 28/07/2014 19:43

Pas question ici d'engager un débat théologique. Ce n'est certainement pas Canaille le Rouge qui de près ou de loin risque d'ethniciser la question du Judaïsme. Juste deux faits : dans la religion juive et les docteurs de sa loi, c'est la mère qui "transmet" la judéité donc l'éventuel conversion du père pour ceux que La Canaille vise dans leur sectarisme religieux peut sur ce point être maintenu comme argument à leur opposer. De plus Marx lui même dans ses écrits, lettres et publications diverses attrape cette question. Cela lui permettra dans son article sur "la question juive" (écrit cinq ans avant le Manifeste) de pouvoir tacler tout les camps-clans sectaires" pour sortir de l'ornière confessionnelle et revenir sur la nature de classe et non culture religieuse des conditions de l'émancipation.

Robert Lechêne 27/07/2014 17:57

Chapeau, Canaille ! Comme tu as raison, à quelle bande de crapules sans scrupules, sans une once de moralité, sans un poil d'humanité il faut maintenant faire face ! Il n'y a même plus d'indignation à avoir, que du dégoût ! Robert Lechêne