Dans la foulée des commentaires.

Publié le 24 Juillet 2014

Dans la foulée des commentaires.

La manifestation d'hier est un succès pour les organisateurs. A Paris en pleine semaine en au coeur de juillet 25 000 personnes ont crié leur colère devant le crime, ont exigé l'arret de l'agression et clâment à la face du monde les droits du peuple palestinien.

Les manifestants ont stigmatisé le positionement du pouvoir qui a choisi le camp des agresseurs.

Et les média qui titrent, glosent, (regrettent ?) l'absence d'incident notable.

Canaille le Rouge  a jeté un oeil sur les titres de la PQN et la PQR.

Peu importe de savoir où il réside, mais il doit exister, le chef d'orchestre est remarquable :

 

- 25000 personnes ont défilé dans le calme pour l'arrêt des massacres en Palestine ! (l'Huma qui se singularise à peine en restant sur ce terrain)
-
« Casseurs » de Barbès et Sarcelles : les peines sont-elles « honteusement clémentes » ? (le monde qui trouve cet échapatoire plus que douteux

- "
Manifestation propalestinienne : l'UMP pointe du doigt les contradictions du gouvernement
Prise à contre-pied par l'autorisation du défilé propalestinien de mercredi, l'opposition s'interroge sur le rôle donné à la CGT"
 C'est évidement le Figaro
-
"A Paris, le défilé propalestinien à l'épreuve" ça, c'est Libé
 -Ouest France, ,plus "neutre"
:Rassemblement propalestinien. De 14 000 à 25 000 personnes à Paris
 -Sud Ouest se souvient de son passé façon "petite Gironde" en titrant "16 personnes interpellées à Paris pour avoir crié "Mort aux juifs" et "Israël assassin" et renoyant en milieu d'articcle les "près de 15 000 manifestants propalestiniens(qui) ont défilé dans le calme mercredi soir à Paris.
-
"Palestiniens: des milliers de manifestants ont défilé à Paris dans le calme" dans l'Est éclair et libération champagne

 

Parce que quand même, à part L'Huma, Médiapart et Politis qui ont stigmatisé la volonté du pouvoir de tenter de museler le droit de manifestation, c'est le choeur antique autour de la haine de la rue. Les Versaillais de tout poil rose blanc ciel donnent de la voix. 

La droite se surpassant en la matière pour dire sa volonté d'interdire.

Certes, à ce jour Valls n'est pas Thiers, mais Hugo avait cerné les Trochu ; nous avons le notre concierge du Medef, saute ruisseau du Likoud, logé à Matignon .

Partition nouvelle, composée en mode de contrepoint la sortie de Valls* reprise ainsi par ce qui devient son principal vecteur idéologique, le figaro : "Manifestations autorisées pour Gaza : les élus qui défilent font «une erreur»". cela devra interroger pour qui voit toujours le PS à Gauche.

Rejoignant ainsi au Panthéon de la crétinerie politique le "si j'étais cheminot je ne ferais pas grève " de Robert Hue.

Qu'un premier ministre de la France en arive à rejoindre un bas de plafond de la trempe du sus nommé en dit long sur l'état du personel politique de notre pays.

A coup sur ce n'est pas dans ces rangs là qu'il faut chercher le chef d'Orchestre cherhé plus haut. Fabius ? Trop occupé avec ses potes nazis de Kiev. Dalamoch? Certes à la maoeuvre mais mobilisé pour passer les plats au Medef. 

Il va falloir chercher du coté du Siècle, de Davos ou de Bielderberg. 

 

Au fait, si ce que rapporte Sud ouest est juste (cette agression ne semble pas repris par ailleurs) , que fait Valls ? Quel ordre a -t-il donné à son ministre de l'intérieur et à son préfet de Police ? Le parquet qui fait appel à minima à Sarcelle  a-t-il engagé une instruction et sinon pourquoi ?

"des jeunes du Betar et de la LDJ, des groupes de jeunes activistes radicaux juifs, sont intervenus pour empêcher les agresseurs de pénétrer dans le restaurant avant que la police n'intervienne."
 

Rappelons qu'en Israël et au USA, pour ne citer que ces deux états, la LDJ est interdite comme organisation terroriste?

Mais Paris qui "traque les cellules terroristes" semble avoir de curieuses lacunes rétiniennes. 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #palestine, #solidarité, #politique, #presse

Repost0
Commenter cet article