23 juillet solidarité avec le peuple palestinien

Publié le 22 Juillet 2014

23 juillet solidarité avec le peuple palestinien

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article

benjamin penot 23/07/2014 02:01

je le clame ici encore, je suis contre toute violence, même verbale...

au nœud gordien, la solution d’Alexandre est de couper le problème en deux, solution simple et pragmatique (donc couper la bande de gaza en deux????)

au même problème, la sagesse de Salomon est que face à l'impossibilité d'établir la vérité dans un litige, on peut appliquer la solution d’Alexandre, et mettre les deux belligérants à égalité, soit forcer l'un des partis à changer sa réponse, pour déterminer qui est le dindon de la farce.(donc généralement donner raison au faible, qui pense ne pas pouvoir faire valoir son droit, face au fort qui est sûr de l'emporter..)

conclusion : Alexandre et Salomon ont tous les deux raison, ce n'est pas en regardant le problème qu'on le résout...par contre, on sait déjà que au moins l'un des deux se sentiras lésé dans la résolution du conflit...et Salomon a déjà répondu il y a longtemps pour le peuple juif...

http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C5%93ud_gordien

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jugement_de_Salomon

si j'étais Salomon, je dirais que l'un des deux doit maintenant annoncer la fin du conflit, pour y mettre un terme définitif, reconnaître la Palestine et Israël comme deux états distincts, et proposer un découpage crédible du territoire (au prorata de la population pour définir le prorata de terre respectives, avec les accès à la mer ou a l'eau potable définis de la même manière etc, et un partage équitable des lieux saints et/ou historiques, voir la création d'une zone "franche" indépendante pour les lieux les plus tranchés, ceux pour lesquels aucun accord n'est possible, sous protectorat direct de l'ONU? et un statut similaire a Andorre, Rome ou au Luxembourg).

trois cas possibles :

cas 1 - Israël propose et la Palestine répond
-la Palestine accepte et c'est la paix (après quelques négociations pour ajuster la carte)
ou
-la Palestine refuse (ou reprend le conflit)

cas 2 - la Palestine propose et Israël répond
-Israël accepte et c'est la paix (après quelques négociations pour ajuster la carte)
ou
-Israël refuse (ou reprend le conflit)

cas 3 - l'ONU sort de son rôle et propose, la Palestine et Israël répondent
-Ils accepte et c'est la paix (après quelques négociations pour ajuster la carte)
ou
-l'un des deux refuse (ou reprend le conflit)

dans un cas comme dans l'autre, c'est celui qui propose qui devient source de paix, et celui qui refuse n'est simplement plus défendable, si le découpage proposé est rationnel, bien sûr...sinon...ce serait juste une plaisanterie...

c'est malheureux a dire, mais ce conflit est "passionnel", pas "rationnel"...tant que ça durera...tant que l'un des deux camps ne décideras pas d'enterrer le passé...l'un des deux camps reprendras l'offensive, pour se venger d'un affront, passé, anticiper un affront a venir...et nous invectiver entre nous n'y changeras rien...

je suis contre la violence sous toutes ses formes, mais je sais aussi reconnaître des gens qui cherchent la baston, sans raison...et quand deux d'entre eux se croisent...ça fini toujours avec quelques dents au fond d'une poche...

dans un premier temps, il faut qu'ils enterrent la hache de guerre, qu'ils arrêtent de vouloir réparation pour les préjudices subits (c'est indémerdable sans ça)...qu'ils se reconnaissent les uns les autres.
dans un second temps, ceux qui insisteront devront passer au tribunal...pour dédommager sérieusement les victimes et condamner ceux qui incitent a reprendre les armes...
pour l'instant, cela serait totalement inutile, mieux vaut une amnistie des deux côtés, on oublie tout et on essaye de recoller les morceaux, de pleurer sereinement les morts sans chercher vengeance...et on s'acharne sur ceux qui refusent d'abandonner une lutte devenue inutile...

oui, je sais que c'est laid pour ceux qui sont déjà morts, mais toute autre proposition est l'incitation a la vengeance, donc à la poursuite des tirs palestiniens, et par effet de levier, des "ripostes" israëliennes...c'est la seule voie "raisonnable" pour les palestiniens : accepter de pleurer les morts sans vouloir se venger si cela permet d'avoir la paix...une roquette palestinienne tirée dans le bouclier israelien, qui ne fait qu'un blessé de temps a autre par accident, c'est 50 morts palestiniens en retour...les mathématiques de la guerre penchent en faveur des israéliens, il ne faut pas se voiler la face, et ceux qui tirent des roquettes en sachant pertinemment que le retour de bâton ne feras pas de distinction entre combattants et civils sont autant à blâmer que ceux qui ripostent aveuglément...par effet domino, un combattant du Hamas sait que son tir de roquette va tuer 50 palestiniens et blesser 0 israëlien...moi, personnellement, je ne pourrais pas tirer la roquette en sachant ça...et vous?

RBOBA 23/07/2014 17:16

Merci Canaille le Rouge pour cette réplique aussi brève que pertinente.
M. Benjamin Penot s'est livré à une diarhée écrite qu'il a sans doute pensée être d'une grande réflexion à la fois politique et géopolitique. Il parle de conflit "passionnel" et non "rationnel". Et il nous fait une longue tirade sur le jugement de Salomon. Rationnelle la Bible ?
Les "ripostes" israëliennes seraient donc le fait de "tirs palestienns". Il faut donc que les Palestiniens cessent de résister. Bigre ! Durant la seconde guerre mondiale et l'OCCUPATION ALLEMANDE, il aurait donc fallu qu'il n'y ait aucune résistance française car tout 'tir" résistant déclenchait aussitôt l'arrestation de français qui étaient ou pouvaient être fusillés.
Les mathématiques (là retour au rationnel) de la guerre penchent en faveur des israëliens. IL ne faut pas se voiler la face et ceux qui tirent les roquettes en sachant pertinnement que le retour de bâton ne fera pas de distinction entre combattants (oui mais pas soldats, les Palestiniens n'on pas d'Armée, ce sont donc des RESISTANTS, comme les Résistants Français durant la seconde guerre) et civils sont AUTANT A BLAMER QUE CEUX QUI RIPOSTENT AVEUGLEMENT. Donc bien fait pour leur gueule aux Palestiniens. Z'avaient KA pas résister. Z'Avaient KA accepter leur sort. Z'avaient KA accepter de n'avoir pas/plus de maisons, pas/plus d'oliviers arrachés par centaines et écrasés à coup de bulldozer par "L'Armée la plus morale du Monde". Z'avaient Ka accepter de ne pas avoir d'eau potable. Z'avaient Ka pas laisser leurs enfants aller jouer sur les Plages. Mauvais parents. Il faut les dénoncer aux Services Sociaux. Non, mais des fois. Depuis quand les plages sont-elles des lieux de baignades, de jeux et qui plus est pour des enfants....... Palestiniens.
Lamentable ! A vômir ! PS ? Lecteur toujours assidu de l'InHUMANITE ? Nostalgique des Colonies ?

canaille le rouge 23/07/2014 08:42

La solution c'est de respecter les décisions du conseil de sécurité de l'ONU de 1967 et donc l’évacuation, des territoires occupés, la levée de tous les blocus imposé (pas qu'à Gaza) par Israël au Palestiniens, la destruction de ce mur ignoble construit par ceux qui pas forcement à tord dénonçaient celui de Berlin.
La responsabilité de L'ONU est réelle mais celle des puissances historiques qui ont installés ce foyer de guerre est aussi totale. Et l'Otan qui se sert d'Israël comme porte avion impérialiste dans la région doit garantir la paix dans la région.
Nous ne sommes pas dans le cas d'une issue possible par un jugement de Salomon mais devant le siège d'un ghetto. c'est intolérable.

RBOBA 22/07/2014 18:47

En attendant, on peut toujours, nos dignes représentants, s'il reste un tantinet d'honneur à certains, apparemment oui, car je viens de lire une lettre adressée par des députés socialistes à Hollande, on peut donc, demander sa DEMISSION.

RBOBA 22/07/2014 18:45

Et comparution devant le TPI des autorités israëliennes (même si je ne me fais pas beaucoup d'illusions) y compris pour cette député israëlienne, membre du parti Jewish Home pour incitation à la haine raciale, apologie de crimes de guerre; Idem pour celui qui est devenu une honte pour la France et qui est censé nous représenter, en tout cas, qui prétend parler en notre nom. Il faudrait réactiver le Tribunal Russell.