Quand l'Huma a un titre qui tape juste

Publié le 25 Février 2014

mais n'en tire pas

les conclusions

qui s'imposent

Quand l'Huma a un titre qui tape juste

Canaille le Rouge aime bien le titre de l'Huma à propos de l'Ukraine : 

"Ukraine. L’UE ne promet pas la lune aux manifestants... juste la Grèce".

 

Oui, un bon titre, qui sonne juste.

 

Mais alors, si l'UE c'est cela. Si rien structurellement, légalement administrivement et juridiquement ne permet de la transformer, pourquoi persister à tromper notre peuple sur la possibilité de la changer de l'intérieur ?

 

Pourquoi entretenir la lune qui interdit de voir que la Grèce, via l'Ukraine est le modèle social que de gré ou de force le capital veut imposer à tous les peuples maintenus sous sa férule par les gouvernements des pays membres de l'UE, quelque soit leurs irisations politiques.

 

La seule façon aujourd'hui de s'extraire du piège, c'est de délégitimer cet outil de mise en concurence des peuples. Et donc de militer pour que les urnes soient le plus vide possible le 25 mai au soir.

 

Quelle légitimité pour des groupuscules, même ornés d'un badge de fournisseur officiel d'un parlement croupion, si à cinq ou six ils ne représentaient au plus qu'un petit tiers de l'électorat voir moins et donc moins d'un quart des producteurs de richesses de notre pays ?

 

Quel meilleurs moyen de montrer combien le f-haine est dans la même cour électorale et accepte les mêmes règles du jeu que les quatre ou cinq autres ?

 

Le 25 mai, sainte Sophie d'un calendrier fruit des mêmes racines idéologique que le drapeau de leur U.E. est aussi le 9 prairial du calendrier républicain, jour de la mélisse, utilisée comme tonique ou stimulant depuis l'antiquité.

 

Le 25 mai , usez du calendrier républicain, et des valeurs antiques de sophie : faites preuve de sagesse et préparez une tonique  Journée Nationale  de la Résistance le 27. 

 

Une  nouvelle Résistance, celle de 2014 ne se construit pas en plébiscitant les hors sols de l'UE : partez randonner, allez à la pêche, pique-niquer ou faire les folies qui vous tentent. 

 

Marginalisez les tenants ou cautions de l'asservissement annoncé.

 

Gardez votre voix pour la rue, ne l'étouffez pas dans les urnes. Construisons ensemble un boycott tonique et stimulant 

 

Et si vous partagez ce message ne l'oubliez pas sur votre écran, faites le rebondir et circuler.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #UE, #boycott, #25 mai, #ukraine, #huma

Repost0
Commenter cet article