Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coup pas très franc (suite du précédent)

Coup pas très franc (suite du précédent)

À peine en ligne que le précédent message vaut à Canaille le Rouge un carton jaune : "ce ne sont pas les joueurs qui paient, mais les clubs à leur place".


Dont acte.


Pour autant poursuivront le raisonnement.


Que les 40 clubs de foot fassent comme le CAC40 de la bourse tant sur cette question que sur la rémunération de ses vieilles pies (pardon VIP) rend-il les uns plus moraux que l'autre ?


Sur quel type de terrain, avec quels financements, quelles garanties bancaires sont construites, entretenues et modernisées les installations qui accueillent nos "zenluttes du sport", pour certains renommés pour être de brillants intellectuels du mollet ?


Combien de gamins dont les parents de gré ou de fisc financent les dites installations ont-ils le droit d'y accéder (dans les tribunes parce que la pelouse est réservée) sans avoir à taper les dits parents pour acheter un droit d'accès ?


Et, dernier argument ... pour ne pas d'un seul message alourdir le propos, quelle est en termes d'autorisation de programme et d'autorisation de paiement la part sport populaire, scolaire, travailliste, du budget du ministère chargé de s'en occuper ?

 

Nous irons cerrtainement explorer un peu plus tard la question des rentrées financières de ce CAC 40 de la L1-L2, et combien Bercy fait-il de rentrée fiscales qui abondent les dégrèvements fiscaux des "sponsors" (niches et autres) du CAC 40, ici boursier ?

 

Finalement n'est-ce pas la démonstration que l'argent pourrit tout ? joueurs qui paient, mais les clubs à leur place".

Dont acte.
Pour autant poursuivront le raisonnement.
Que les 40 clubs de foot fassent comme le CAC40 de la bourse rend-il les uns plus moraux que l'autre ?
Sur quel type de terrain, avec quels financements, quelles garanties bancaires sont construites, entretenues et modernisées les installations qui accueillent nos "zenluttes du sport", pour certains renommés pour être de brillants intellectuels du mollet ?
Combien de gamins dont les parents de gré ou de fisc financent les dites installation ont-ils le droit d'y accéder (dans les tribunes parce que la pelouse est réservée) sans avoir à taper les dit parents pour acheter un droit d'accès ?
Et, dernier argument ... Pour ne pas d'un seul message alourdir le propos, quelle est en termes d'autorisation de programme et d'autorisation de paiement la part sport du budget du ministère chargée de s'en occuper au regard des rentrée financières de ce CAC 40 de la L1-L2, combien Bercy fait-il de rentrée fiscales qui abondent les dégrèvements fiscaux des "sponsors" du dit CAC 40 boursier ?
Finalement n'est-ce pas la démonstration que l'argent pourrit tout ?
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article